Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Sclérose en plaques » Traitement 19. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Traitement
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Opinion d'experts
Faits
Symptômes
Diagnostic
Traitement
Astuces
FAQ
Glossaire
Liens
Historique
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Sclérose en plaques: traitement symptomatique des effets secondaires

Le traitement symptomatique de la SEP a pour but d’atténuer les différents symptômes du patient, symptômes qui sont plus ou moins marqués et varient souvent en fonction des personnes. Pour cela, on utilise principalement des médicaments pour traiter les troubles sensoriels (paresthésie, notamment) et faciliter la mobilité (traitement de la rigidité musculaire).
 
Si besoin, il est possible de prescrire des médicaments pour les troubles de l’humeur, les perturbations de la fonction vésicale, la fatigue, la fragilité ou les problèmes de coordination des mouvements ainsi que des substances capables de stimuler le système nerveux central.

 

Vous trouverez ci-après les médicaments les plus couramment utilisés pour le traitement des symptômes décrits. Veuillez noter qu’il s’agit seulement d’une liste récapitulative des préparations les plus fréquentes. Dans tous les cas, un médecin doit être consulté afin de déterminer les symptômes et de prescrire le traitement.

Névrite optique

La névrite optique commence généralement par des douleurs ressenties dans ou derrière les globes oculaires, notamment lorsque l’on bouge les yeux. L’acuité visuelle se dégrade ensuite progressivement pendant plusieurs jours. La personne a du mal à distinguer les couleurs. La maladie peut évoluer vers une cécité totale. L’administration de stéroïdes par intraveineuse (méthylprednisolone, par exemple) puis de stéroïdes par voie orale peut, dans certains cas, accélérer la guérison. 
 
Fatigue

La fatigue est le symptôme le plus fréquent de la SEP. Une fatigue aiguë ou chronique a souvent des conséquences graves sur l’état général du patient concerné. Un peu de mouvement, des siestes plusieurs fois par jour et des douches froides peuvent soulager la fatigue du patient. L’amantadine et le modafinil ont démontré leur efficacité dans le traitement de la fatigue accablante, fréquente chez les personnes atteintes de SEP.  
 
Paralysie spastique

La paralysie spastique touche en général les membres inférieurs et se présente sous forme de rigidité permanente ou de spasmes occasionnels (crispation des muscles). La paralysie spastique peut être très douloureuse. Une physiothérapie, associée à des médicaments antispastiques (baclofène, par exemple), peut être efficace pour traiter les patients atteints de paralysie spastique. Le diazépam, seul ou associé au baclofène, peut être utile pour contrôler la paralysie spastique nocturne. 
 
Troubles urinaires

De nombreux patients atteints de SEP souffrent de mictions pressantes, d'une fréquence de miction élevée et d’incontinence. Pour le traitement des troubles urinaires, on utilise souvent de l’oxybutynine et de la propanthéline. Chez les patients souffrant d’une forte rétention urinaire, il peut être nécessaire de vider la vessie plusieurs fois par jour en introduisant un cathéter dans l’urètre. 
 
Douleurs

Les patients atteints de SEP peuvent ressentir différents types de douleurs. Les douleurs dorsales et musculaires peuvent être traitées avec des analgésiques classiques tels que du paracétamol ou de l’ibuprofène. Les douleurs aiguës, les pointes douloureuses au niveau du visage (névralgie du trijumeau), les maux de tête et les douleurs dans le dos ou dans les membres peuvent normalement être traités à l’aide de médicaments contre les contractures et, dans certains cas, avec des corticostéroïdes.
 
Les cas de douleurs chroniques, d’engourdissement des bras ou des jambes et de sensation de brûlure sont plus difficiles à traiter. Les antidépresseurs, comme l’amitriptyline par exemple, ont un degré d’efficacité variable. 
 
Dépressions

La dépression touche fréquemment les patients atteints de SEP. Elle peut être traitée en combinant des médicaments et un suivi psychologique, par exemple.

 

Mediscope

 
01.02.2010 - dzu
 
 
 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer