Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Sclérose en plaques » Actualités 19. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Opinion d'experts
Faits
Symptômes
Diagnostic
Traitement
Astuces
FAQ
Glossaire
Liens
Historique
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Un traitement précoce ralentit l’évolution de la SEP

Des études montrent que le traitement précoce de la sclérose en plaques permet de freiner l’évolution de la maladie. Sur la base de leur expérience en cabinet, des spécialistes recommandent le traitement immunomodulateur précoce. En effet, plus le traitement commence tôt, plus il y a de chances de protéger les fibres nerveuses (ou axones) contre une perte de fonction définitive.

 
 
Malgré des recherches intensives menées par les laboratoires et les entreprises pharmaceutiques du monde entier, la sclérose en plaques (SEP) demeure aujourd'hui incurable.

 

Les efforts des chercheurs en matière de traitement de la maladie se sont largement intensifiés au cours des 20 dernières années (cf. Sujets prioritaires: sclérose en plaques; Historique). La recherche se concentre aujourd’hui sur des principes actifs prometteurs aux stades précoces de la maladie.

 

Pourra-t-on guérir un jour la sclérose en plaques? Cette question reste sans réponse. Toutefois, des études ont permis de documenter et d'établir la conclusion suivante: Plus le traitement est entamé rapidement après le diagnostic, meilleures sont les chances de ralentir l’évolution de la maladie et de réduire le nombre de poussées.
Nous disposons aujourd’hui d’un grand nombre de médicaments efficaces contre la sclérose en plaques.

 

Différents médicaments selon la forme de SEP

Le traitement doit être adapté à chaque forme de sclérose en plaques. Le choix du médicament dépend de l’évolution de la maladie. Les immunomodulateurs (comme les interférons-bêta) sont utilisés en cas de sclérose en plaques rémittente évoluant par poussées ou de SEP progressive secondaire. Les essais cliniques réalisés avec des interférons montrent que lorsque le traitement est démarré tôt, le risque de SEP et l'évolution des handicaps irréversibles sont fortement atténués.

 

L’amélioration des méthodes de diagnostic, par exemple grâce aux techniques de résonance magnétique, permet aujourd'hui de détecter la maladie à un stade très précoce, généralement dès la première poussée, c'est-à-dire dès l'apparition d'un premier symptôme suspect. En principe, le traitement peut désormais être entamé plus tôt. L’apparition d'un handicap chez les personnes atteintes de sclérose en plaques est généralement due à la détérioration des fibres nerveuses (axones). La détérioration des axones est définitive et irréversible. Certains éléments ont clairement démontré que cette atteinte débute dès les toutes premières phases de la SEP. Il est donc important d’empêcher ou tout du moins d’atténuer l’activité inflammatoire et la détérioration des axones le plus tôt possible.

 

En savoir plus

Mediscope

05.08.2010 - dde

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer