Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Sclérose en plaques » Actualités 27. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Opinion d'experts
Faits
Symptômes
Diagnostic
Traitement
Astuces
FAQ
Glossaire
Liens
Historique
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Sclérose en plaques: un traitement précoce par Betaferon réduit le risque de poussée

Une étude a comparé l’efficacité et la sécurité d’emploi d’un traitement précoce par Betaferon par rapport à un traitement plus tardif. Il a été démontré que le traitement précoce réduit fortement le nombre de poussées de SEP et a des effets positifs sur la mémoire.

 
Au cours de l’étude Benefit, qui a duré 5 ans, 468 patients ayant subi une première poussée laissant soupçonner une sclérose en plaques et présentant au moins deux foyers typiques de la SEP à l’IRM cérébral ont été traités soit de manière précoce avec de l’interféron bêta-1b soit plus tardivement.
 
Le traitement a été administré jusqu’à l’apparition d’une deuxième poussée confirmant la SEP ou pendant deux ans au minimum. Par ailleurs, les participants ont eu la possibilité de poursuivre le traitement par Betaferon jusqu’à 5 ans au total, dans le cadre d'une étude d’extension.

Les points forts de cette étude étaient les suivants:

  • Temps écoulé jusqu’à la deuxième poussée et confirmation du diagnostic de SEP
  • Temps écoulé jusqu’à l’apparition de handicaps irréversibles (mesurés d’après l’échelle EDSS)
  • Capacités cognitives chez les patients atteints de SEP telles que facultés de raisonnement et de souvenir, attention et concentration

Un traitement précoce ralentit l’évolution de la maladie et favorise les capacités cognitives

253 participants (80%) avec un traitement précoce et 123 participants (70%) avec un traitement tardif ont poursuivi l’étude pendant sa durée totale de 5 ans.

 

Comparé au traitement tardif, le traitement précoce par Betaferon a réduit le risque de deuxième poussée et donc de confirmation du diagnostic.

L’étude a aussi analysé l'évolution des capacités cognitives chez les patients atteints de SEP. Les résultats indiquent qu’un traitement précoce à l’interféron bêta-1b agit favorablement sur la mémoire, en comparaison d’un traitement tardif.

 

Betaferon a été bien supporté pendant les 5 années. Aucun élément nouveau n’a pu être observé en matière de sécurité d'emploi.
 
Conclusion des auteurs: Le traitement précoce par Betaferon peut, chez les patients ayant subi une première poussée laissant soupçonner une SEP, nettement réduire le risque de deuxième poussée et donc d’apparition d’une sclérose en plaques avérée. Le traitement a également été efficace en ce qui concerne les capacités cognitives.
 
Le bon niveau de tolérance et la sécurité d’emploi à long terme plaident également en faveur d’un traitement précoce.

 

En savoir plus

Tellmed, Lancet Neurology 2009;11:987-997

27.01.2010 - dzu

 
Rect Bottom
 

SEP - En savoir plus

sep active

Actualités

Connaissances

Vivre avec la SEP

 

 

 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer