Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Sclérose en plaques » Actualités 29. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Opinion d'experts
Faits
Symptômes
Diagnostic
Traitement
Astuces
FAQ
Glossaire
Liens
Historique
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

SEP: comment la SEP change le cerveau

Des chercheurs ont démontré, à l’aide de l’imagerie par résonnance magnétique, comment la SEP change le cerveau des patients: plus les fibres nerveuses sont détruites dans le cerveau et les troubles cognitifs apparaissent, plus les autres régions cérébrales communiquent entre elles.

Connexions nerveuses
dans le cerveau
 

Pellentesque accumsan mauris in augue. Nullam tincidunt.

 

Au cours de la maladie de la SEP - ou déjà au stade précoce – environ la moitié des patients souffre de restrictions de la capacité cérébrale – ou troubles cognitifs.

 

Concrètement, ce terme comprend la restriction des capacités telles que la mémoire, l’attention, l’expression orale, la planification ou la flexibilité mentale. Santeweb en avait déjà parlé (voir Interview de l’expert, le Dr. P. Calabrese).

 

Un groupe scientifique international a analysé comment la SEP change l’architecture du cerveau (réseau de neurones). Ils ont observé pour cela des patients de la SEP avec une imagerie par résonance magnétique, méthode permettant de visualiser les changements causés par la maladie dans le réseau de neurones du cerveau. Ils ont découvert que plus les fibres nerveuses étaient détruites dans le cerveau des patients et les troubles cognitifs étaient présents, plus certaines régions cérébrales communiquaient entre elles. En d’autres mots, les chercheurs ont découvert des changements dans les processus de communication du cerveau des patients de la SEP et ont pu prouver un lien avec les troubles cognitifs présents.

 

Par contre, les chercheurs n’ont pas pu expliquer pourquoi certaines régions cérébrales communiquaient plus intensément avec d’autres zones cérébrales chez les patients de la SEP que chez des personnes en santé. Ils supposent que la perte de connexions nerveuses entraine d’autres réseaux solitaires à agir de manière moins flexible et donc à communiquer plus intensément avec d’autres réseaux.

 

Les chercheurs espèrent, grâce à ces nouveaux résultats, pouvoir développer de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement de la SEP – en particulier pour pouvoir mieux évaluer le déroulement de la maladie au stade précoce de la SEP.

 

En savoir plus

Dr. P. Calabrese: ''Des troubles cognitifs puvent déjà apparaitre au stade précoce de la SEP.''
plus >>

National Academy of Sciences USA (PNAS)

05.12.2011 - dzu

 
Rect Bottom
 

SEP - En savoir plus

sep active

Actualités

Connaissances

Vivre avec la SEP

 

 

 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer