Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Peau sèche » Eczéma professionnel 23. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Eczéma professionnel
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Structure de la peau
Facteurs de risque
Eczéma professionnel
Peau des enfants
Peau en hiver
Symptômes
Examens
Traitement
Prévention
Actualités
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Sécheresse cutanée des mains due au travail, dermatoses professionnelles

Les mains de
certains professionnels
nécessitent
une protection et
des soins particuliers
 

Selon la SUVA (Caisse nationale d’assurance en cas d’accident), les affections cutanées liées au travail (ou «dermatoses professionnelles») sont, dans de nombreux métiers, les maladies professionnelles les plus fréquemment enregistrées. Dans 90% des cas, l’eczéma professionnel touche les mains.

 

Les coiffeurs, les boulangers, les peintres, les femmes de ménage et le personnel de nettoyage ainsi que les ouvriers du bâtiment sont les plus exposés.

 

En contact fréquent avec l’eau, des produits chimiques et/ou des substances potentiellement allergisantes (nickel, latex, agents conservateurs, etc.), la peau est irritée et la barrière cutanée devient perméable. Les substances irritantes et les micro-organismes peuvent alors pénétrer presque librement dans la peau.

 

Lorsque, soumise à un contact répété, la peau ne peut plus s’auto-régénérer, des «signes d’usure» visibles et sensibles apparaissent. L’humidité, les sollicitations mécaniques et les variations de température favorisent encore davantage l’apparition d’une dermite d’usure.

 

Souvent, les personnes concernées sont obligées de changer de métier en raison de douleurs insupportables. Très éprouvant sur le plan psychologique et lourd du point de vue financier, ce bouleversement génère aussi un coût élevé pour la société. C’est pourquoi il est particulièrement important d’informer les professionnels des mesures de prévention et des soins appropriés qui doivent être apportés avant, pendant et après le travail.

 

Dermatoses professionnelles fréquentes

  • Eczéma allergique des mains: Il s’agit d’une hypersensibilité à une ou plusieurs substances. Lorsque la peau entre en contact avec ces substances, p. ex. du nickel qui se trouverait sur un bijou ou une pièce de monnaie, la peau déclenche une réaction d’hypersensibilité avec des signes inflammatoires (démangeaisons, rougeurs, formation de cloques).
  • Eczéma de contact irritatif ou dermite d’usure: Cette affection, qui survient suite à un contact répété de la peau avec des substances irritantes, provoque des dégâts qui ne sont pas immédiatement visibles. Nettoyants, savons, shampoings, eau, désinfectants, mais aussi produits de perçage et abrasifs comptent parmi ces substances irritantes pour la peau. Cette irritation entraîne une «usure» de la peau avec un endommagement de sa fonction de barrière et l’apparition d’un eczéma. Les réactions inflammatoires se caractérisent par des rougeurs, la formation de cloques, des gerçures (fissures) et des hyperkératoses (épaississements de la peau).
  • Eczéma atopique des mains: Il s’agit d’une prédisposition génétique (héréditaire), les personnes concernées étant généralement enclines à avoir la peau sèche et à faire de l’eczéma. Ce type d’eczéma est également appelé neurodermite ou dermatite atopique. Si, du fait de ses activités professionnelles, la personne concernée est amenée à être régulièrement en contact avec des substances irritantes pour la peau, elle développera une réaction cutanée (cloques, desquamation et fissures). L’eau, la macération (causée par le port de gants), les produits à base de savon et solvants, les substances acides, les lessives ou les irritations mécaniques provoquent généralement ce type de réaction.

 

Eléments déclencheurs d’une dermite d’usure

  • L’eau ou la macération (causée par le port de gants en caoutchouc ou en latex, p. ex.) détériore la barrière cutanée – la couche cornée se met à gonfler.
  • Les savons, produits désinfectants et solvants dégraissent la peau – la peau se déshydrate.
  • Les substances acides et les lessives provoquent des lésions au niveau de la couche cornée et du manteau de protection de la peau.
  • Les irritations mécaniques usent la couche cornée par frottement.

Tous ces facteurs sont à l’origine d’une peau sèche, cassante et rugueuse, provoquant généralement les démangeaisons et rougeurs caractéristiques du développement d’une dermite d’usure.

 

Traitement de l’eczéma des mains lié au travail

D’une manière générale, la protection cutanée repose sur 3 principes clés: protection, nettoyage et soin. Ces principes devraient être appliqués de manière systématique par les professionnels.

 

Nettoyage des mains

Les professionnels qui ont les mains sales, poussiéreuses ou contaminées par des substances chimiques sont amenés à se laver les mains plusieurs fois par jour, entraînant un dessèchement accru de la peau.

 

Avant d’appliquer une crème protectrice ou une crème de soins pour les mains, il faut utiliser un nettoyant doux, au pH neutre et sans parfum, qui doit ensuite être rincé sous l’eau courante (pas trop chaude).

 

Principales exigences pour une crème protectrice

  • Bonne acceptabilité cosmétique: pénètre rapidement la peau et ne laisse aucune trace sur les objets touchés; doit également pouvoir être appliquée avant de mettre des gants.
  • Efficacité durable, malgré plusieurs nettoyages, avec 3 à 5 applications par jour.
  • Tolérance optimale: elle ne doit pas contenir d’agent conservateur et être sans parfum ni colorant.
  • Doit pouvoir être utilisée dans le domaine agroalimentaire.

Important: Pendant le travail, il faut uniquement appliquer une crème protectrice. Une fois le travail terminé, on peut passer une crème de soin sur la peau.

 

Généralités et conseils pratiques pour le soin des mains

Même la meilleure des crèmes ne sera efficace que si elle est appliquée quotidiennement, de manière systématique et appropriée. Il faut tout particulièrement veiller à bien enduire de crème le dos des mains et des doigts, l’extrémité des doigts, le lit des ongles, les espaces interdigitaux ainsi que les poignets. La peau endommagée pendant la journée de travail doit être laissée au repos jusqu’au jour suivant. L’application de crèmes hydratantes et relipidantes – surtout en hiver – favorise la régénération de la peau. Le soir, il faut appliquer une épaisse couche de crème sur les mains et mettre des gants en coton, si possible.

 

Prévention

Mesures essentielles:

  • Eviter si possible tout contact avec des substances irritantes, en portant des gants de protection ou une tenue de travail. Si cela est impossible, protéger ses mains avec une crème protectrice.
  • Porter des gants de protection avec doublure intérieure en laine (le latex a souvent un effet allergisant) ou mettre des gants en coton en dessous des gants en plastique.
  • Apporter des soins régénérants à la peau de manière systématique en utilisant des produits de soins spécifiques avant, pendant et après le travail.
    Les mesures générales de prévention contre la peau sèche concernent également les professionnels.
    Voir aussi: Prévention ''peau sèche''
 
Mediscope
 
31.01.2013 - dzu
 
 
 

Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer