Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Ménopause » Actualités 23. Janvier 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Actualités
Symptômes
Traitement hormonal de substitution
Hormonothérapie : oui ou non ?
Autres méthodes thérapeutiques
Ostéoporose
Ménopause chez l’homme
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

L’efficacité de la vitamine D pour la prévention des chûtes dépend du dosage

Une étude suisse a évalué l’efficacité de la vitamine D pour la prévention des chûtes chez les seniors: le risque de chûtes était dépendant de la dose de vitamine D.

 
Les chercheurs ont parcouru de grandes banques de données médicales, à la recherche d’études portées sur l’efficacité de la vitamine D pour la prévention des chûtes chez les seniors dès 65 ans. Ils ont pris en compte la prise de compléments alimentaires riches en vitamine D ainsi que les concentrations sanguines de cette dernière.
 
Les chercheurs ont trouvé huit études, pour un total de 2'426 participants. Résultat : la vitamine D à haute dose (700 à 1000 unités par jour) réduit de 19% le risque de chûter. Par contre, une dose réduite (200 à 600 unités par jour) et des concentrations sanguines basses ne réduisent pas les chûtes.
 
La vitamine D fait partie des vitamines liposolubles. Un groupe a reçu cette vitamine liée à une autre substance, car la forme vitamine D3 – Cholécalciférol est celle produite par notre peau (et avec l’aide du soleil) à partir du cholestérol. Après sa prise alimentaire ou sa synthèse par la peau, la vitamine est transformée dans le foie en une substance de réserve. En cas de besoins, les reins la transforment alors en sa forme active. Pour un statut optimal en vitamine D, il est donc nécessaire d’avoir un foie et des reins sains. Seulement son cinquième est absorbé à partir de la nourriture. Le saumon et la sardine sont deux bonnes sources de vitamine D.

 

La vitamine D est déterminante pour la conservation des os, car elle favorise la réabsorption du calcium dans l’intestin ainsi que l’accumulation du calcium dans les os. La vitamine D joue un rôle central dans le maintient en bon état des os et est une composante inévitable du traitement de l’ostéoporose.

Voir plus

Tellmed, BMJ 2009

21.09.2010 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer