Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Maladie de Crohn, SII » Traitement 24. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Traitement
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Actualités
Causes
Symptômes/Diarrhée
Diagnostic
Traitement
Complications
Crohn et la grossesse
Prévention
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Maladie de Crohn – quels traitements existent-ils?

 

La sévérité de la maladie de Crohn joue un rôle important dans le choix du traitement.
 
On distingue une forme légère, une forme modéré et une forme sévère de la maladie. Il est important de connaitre la durée d'une phase aigüe ("poussée") pour déterminer la forme de la maladie.

 

 

 

Principaux objectifs du traitement:

  • Supprimer les symptômes le plus rapidement et le plus durablement possible
  • Combattre l’inflammation
  • Réduire le risque d’une nouvelle poussée de la maladie
  • Guérir les lésions de la muqueuse
  • Améliorer la qualité de vie des patients
  • Améliorer ou éliminer les complications telles que les abcès, les fistules, etc. / cf. Complications

En cas de forme légère à modérée de la maladie, la prise de médicaments à base de cortisone est le traitement le plus courant pour combattre l’inflammation. Lorsque le rectum est touché, on peut recourir aux suppositoires. Si la région supérieure de l’appareil gastro-intestinal est atteinte, les médicaments doivent être pris par voie orale.

 

Traitement par biomédicaments

En cas de maladie très active ou de poussées récidivantes, le traitement à base de cortisone peut être complété par des médicaments qui agissent sur le système immunitaire et sur la réaction de l'organisme au facteur déclencheur. Parallèlement aux immunosuppresseurs classiques, les médicaments dits «biologiques» (anti-TNF) ont démontré leur efficacité depuis quelques dernières années. Pris régulièrement pendant un certain temps, ils entraînent une amélioration rapide et durable des symptômes et permettent de réduire fortement  l’inflammation.
 
Suite à une première poussée de la maladie de Crohn, un à deux tiers des patients subissent une rechute. Chez les patients souffrant régulièrement de poussées, un traitement préventif à long terme est recommandé. Les immunosuppresseurs et les biomédicaments ont tous deux prouvé leur efficacité dans le cadre d'un traitement au long cours.

 

Quand devient-il nécessaire d’opérer?

Une opération devient nécessaire lorsque les symptômes ne s’améliorent pas malgré la prise de médicaments et que des complications/lien telles qu’une occlusion intestinale ou des fistules apparaissent.
L’opération consiste alors à retirer une partie de l'intestin grêle ou du côlon. Elle ne permet pas de guérir la maladie de Crohn mais d'en éliminer la majorité des symptômes.

 

 
Mediscope
 
01.04.2011 - dzu, dde
 
 
 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

En savoir plus sur carence en fer et maladie de crohn

check-ton-fer

check-ton-fer.ch

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer