Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Coagulation sanguine, thrombose » Symptômes 24. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Symptômes
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Actualité
Faits
Thrombose / Embolie
Fibrillation auriculaire
Situations à risque
Symptômes
Prévention thrombose/embolie
Conseils / Services
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Symptômes de l’hypercoagulabilité

Découvrez
les symptômes d'une
thrombose/embolie
 
La thrombose veineuse se développe le plus souvent dans les veines profondes de la jambe ou dans les veines du bassin.
 
Ces thromboses veineuses sont particulièrement dangereuses car elles sont responsables de 80% des cas d'embolies pulmonaires potentiellement mortelles.
(cf. rubrique Thrombose ou embolie)
 
Il est donc essentiel, notamment pour les personnes à risque, de savoir reconnaître les premiers signes d'une thrombose veineuse profonde.
 
Mais la première étape consiste tout d’abord à évaluer son propre risque de thrombose et à adopter suffisamment tôt les mesures préventives nécessaires. (voir aussi la rubrique Situations à risque).

  • Premiers signes d’une thrombose veineuse profonde
  • Premiers signes d’une embolie pulmonaire
  • Premiers signes d’un accident vasculaire cérébral (embolie cérébrale)
  • Premiers signes d’un infarctus du myocarde

 

Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence d’une thrombose veineuse profonde:

  • Crampes ou douleurs similaires à des courbatures dans les mollets ou les cuisses
  • Tiraillements, sensation de pression dans le membre concerné
  • Œdème (gonflement)
  • Sensation locale de chaleur et élévation de la température cutanée de la jambe concernée
  • Aggravation des symptômes en position debout et lors de fortes chaleurs
  • A l’inverse, diminution des symptômes suite à la surélévation des jambes et l’application de froid
  • Coloration bleuâtre due à la stagnation du sang, notamment lorsque la jambe est abaissée
  • Veines visibles sous la peau; les veines superficielles sont encombrées et dilatées
  • Douleurs dans le mollet lorsque la personne relève la pointe du pied vers le genou et douleurs dans la plante du pied lorsqu’elle se met debout
  • Plus rarement: légère fièvre (38°)

De la thrombose à l’embolie

 

 

A la moindre suspicion de thrombose, il est impératif de consulter un médecin sans attendre. Etablir le bon diagnostic et entamer un traitement à temps peut empêcher l'apparition d'une embolie potentiellement mortelle et protéger les personnes concernées d'éventuelles séquelles.
 
Même si environ la moitié des patients ne développe pas de signes caractéristiques, le médecin peut confirmer la suspicion de thrombose veineuse profonde et réaliser des examens complémentaires (généralement une échographie de la jambe) afin de valider le diagnostic et de prescrire le traitement adéquat.

 
 

Urgence médicale: l’embolie pulmonaire

Alors que les embolies pulmonaires sans gravité n’occasionnent souvent aucun symptôme, les embolies sévères peuvent surmener le cœur et provoquer une mort subite cardiaque.

 

Les signes caractéristiques d'une embolie pulmonaire sont:

  • Douleurs soudaines dans la poitrine
  • Dyspnée soudaine
  • Augmentation de la fréquence respiratoire
  • Tachycardie
  • Toux
  • Chute de tension pouvant entraîner un évanouissement
 
 

Urgence médicale: l’accident vasculaire cérébral (embolie cérébrale)

D’après les chiffres de la Fondation Suisse de Cardiologie, on recense chaque année en Suisse 13 000 cas d'AVC (accidents vasculaires cérébraux). Toutefois, de nombreux patients pourraient survivre et ne garder aucune séquelle irréversible si les premiers signes étaient identifiés à temps.
 
Les personnes souffrant de fibrillation auriculaire présentent un risque particulièrement élevé d’AVC ischémique (attaque cérébrale due à une interruption de la circulation sanguine dans le cerveau). Un AVC peut également résulter d’une hémorragie cérébral ou de l’obstruction d’une artère cérébrale due à une l’artériosclérose.
 
Si vous constatez les symptômes suivants sur vous-même ou d’autres personnes, il s’agit d’une urgence absolue qui nécessite une intervention médicale immédiate: (appeler le 144)

 

  • Affaiblissement soudain, paralysie ou trouble de la sensibilité touchant généralement un seul côté (paralysie unilatérale d’un bras ou d’une jambe)
  • Au niveau du visage:  paralysie des coins de la bouche, écoulement incontrôlé de la salive
  • Trouble brutal de la vue (perte de la moitié du champ visuel, cécité d’un œil ou vision double)
  • Apparition soudaine de troubles de l’élocution ou difficultés à comprendre ce qui est dit
  • Etourdissements violents qui rendent la marche impossible
  • Apparition brutale de violents maux de tête

Si une personne autour de vous présente un ou plusieurs de ces symptômes, appelez immédiatement un médecin ou les secours (numéro 144). Souvenez-vous que ces symptômes, même s’ils apparaissent pour la première fois et disparaissent après quelques minutes sans laisser de séquelles, doivent impérativement faire l'objet d'un examen médical.
 
Ces AVC sont relativement fréquents et imprévisibles, c’est pourquoi il est important que chacun d’entre nous sache reconnaître les signes d’une embolie cérébrale.
 
La Fondation Suisse de Cardiologie a publié une fiche d'information afin d'aider la population à identifier les symptômes d'un AVC:

 

Test "FAST": F=Face (visage), A=Arms (bras), S=Speech (élocution), T=Time (temps pour appeler le 144).

 
 

Urgence médicale: l’infarctus du myocarde (syndrome coronarien aigu)

La principale cause de l'infarctus du myocarde est l'artériosclérose (calcification des artères coronaires). La paroi vasculaire s’épaissit au niveau de la lésion (formation d’une plaque) et le vaisseau se rétrécit.

 

Lorsqu’un thrombus se forme sur la plaque puis se détache, cela provoque une obstruction jusque dans les plus petites artères coronaires. Conséquence: le cœur n’est plus suffisamment irrigué et le patient est victime d’un infarctus aigu du myocarde.
 
Selon les estimations de la Fondation Suisse de Cardiologie, environ 38 000 personnes subissent chaque année en Suisse une urgence cardiaque.
 
Ici encore, le principe de base s’applique: savoir reconnaître suffisamment tôt les premiers signes d’un infarctus et venir rapidement en aide aux victimes permet de sauver des nombreuses vies.

 

Les principaux symptômes d’un infarctus du myocarde:

  • Sensation d’oppression et douleurs dans la poitrine; ces symptômes sont souvent associés à des difficultés respiratoires et une angoisse de la mort
  • Irradiation des douleurs dans le bras gauche et/ou l’épaule gauche, ou (dans certains cas seulement) dans le cou, la mâchoire inférieure, la partie supérieure de l'abdomen
  • Possibles symptômes concomitants: visage pâle et blafard, nausées, faiblesse, accès de sueur, dyspnée, pouls irrégulier
  • Notez que chez les femmes, les personnes âgées et les diabétiques, ces symptômes peuvent être beaucoup moins violents, voire totalement absents. Seuls une faiblesse inexpliquée, une dyspnée, un épuisement ou des douleurs soudaines dans le dos ou le haut de l’abdomen se manifestent, pouvant indiquer la présence d’un infarctus.

 
Mediscope
 
13.03.2012 - dzu
 
 
 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer