Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Coagulation sanguine, thrombose » Actualité 23. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualité
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Actualité
Faits
Thrombose / Embolie
Fibrillation auriculaire
Situations à risque
Symptômes
Prévention thrombose/embolie
Conseils / Services
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Perte de poids et fibrillation auriculaire

Il a été prouvé que le surpoids peut provoquer des fibrillations auriculaires. Une étude australienne a montré qu’une perte de poids permet de diminuer les symptômes associés aux fibrillations auriculaires.

Le surpoids provoque
des troubles du
rythme cardiaque
 

Les troubles du rythme cardiaque les plus fréquents sont les fibrillations auriculaires. La personne atteinte sent, dans la plus part des cas, un pouls irrégulier, des palpitations ou des tachycardies paroxystiques.
 
150 patients obèses souffrant de fibrillations auriculaires symptomatiques ont participé à l’étude. Un groupe de participants a suivi un programme strict visant à perdre du poids. L’autre groupe a uniquement reçu des conseils pour perdre du poids et améliorer l’hygiène de vie. Les facteurs de risque cardiaque ont été traités chez tous les participants (Hypertension, lipides sanguins élevés, le diabète, etc.)
 
Le groupe suivant un régime a perdu bien plus de poids que l’autre groupe. En outre, dans le groupe suivant le programme strict, la charge de la fibrillation auriculaire, ainsi que la gravité de la fibrillation auriculaire ont diminué nettement. Durant 7 jours tous les participants ont porté un appareil ECG. Ce document a montré que la perte de poids diminue la fréquence et la durée des fibrillations auriculaires. Dans le second groupe, le nombre d’épisodes restent inchangé et la durée des épisodes est plus encore plus longue.
 
Les auteurs ont en conclu que les patients obèses atteints de fibrillation auriculaire peuvent soulager leur malaise et les symptômes associés en perdant du poids. 
 
En savoir plus

JAMA 2013

24.02.2014 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer