Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Coagulation sanguine, thrombose » Actualité 17. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualité
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Actualité
Faits
Thrombose / Embolie
Fibrillation auriculaire
Situations à risque
Symptômes
Prévention thrombose/embolie
Conseils / Services
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

La fibrillation auriculaire augmente le risque d’attaque cérébrale de 500%

68 sociétés médicales et organisations de patients provenant de 39 pays ont appuyé la charte globale des patients sur la fibrillation auriculaire. La charte a été présentée aujourd’hui au congrès mondial de cardiologie. Il s’agit d’un appel d’une voix commune au monde entier pour la prise en charge immédiate et une campagne globale contre l’attaque cérébrale.

La fibrillation
auriculaire
est une risque
d’attaque cérébrale
 
La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque et un facteur de risque important pour une attaque cérébrale – une maladie qui peut mener à l’invalidité ou à la mort.

 

La fibrillation auriculaire conduit à un battement irrégulier, souvent trop rapide ou alors trop lent, qui provoque à son tour la formation de caillots sanguins. Ces caillots de sang peuvent migrer jusqu’au cerveau et y provoquer une dangereuse attaque cérébrale qui est souvent mortelle.

 

Rien qu’en Europe, plus de six millions d’humains sont affectés par une fibrillation auriculaire. La charte donne des recommandations pour la prévention des attaques cérébrales dues à une fibrillation auriculaire. Des millions d’Européens peuvent ainsi être protégés de la mort ou de l’invalidité. La fibrillation auriculaire est jusqu’à maintenant une maladie trop peu diagnostiquée et donc mal traitée.

 

Avec cet appel mondial pour la prise en charge immédiate, les organisations de patients et les sociétés médicales demandent au public, aux professionnels et aux décideurs politiques de lutter ensemble contre les conséquences catastrophiques d’une attaque cérébrale due à une fibrillation auriculaire et d’empoigner des mesures à son encontre. L’initiative peut déjà être soutenue par la signature de la charte sur la page internet http://www.signagainststroke.com.

 

D’après Trudie Lobban, fondatrice et commissaire de l’alliance anglaise Arrhythmia ainsi que co-fondatrice et présidente de l’Atrial Fibrillation Association, une personne dans le monde est touchée chaque 12 secondes par une attaque cérébrale due à une fibrillation auriculaire. Pourtant, cette maladie est malheureusement - contrairement au diabète ou à l’hypertension artérielle – presque totalement inconnue. Or, un diagnostic dans les temps et une inhibition appropriée de la coagulation sanguine pourraient éviter une grande partie des attaques cérébrales dues à une fibrillation auriculaire.

 

Les attaques cérébrales dues à une fibrillation auriculaire sont fréquemment plus graves que celles ayant une autre cause et engendrent souvent des handicaps à vie. Les cinq exigences principales de la charte des patients (Sign Against Stroke) sont:

  • Des campagnes d’information publique doivent avoir lieu pour augmenter les connaissances sur les premiers symptômes de la fibrillation auriculaire, les facteurs de risque des attaques cérébrales et le bien-fondé de la mesure du pouls
  • Les attaques cérébrales dues à une fibrillation auriculaire doivent voir leur priorité être augmentée dans le système de santé publique
  • Les directives cliniques globalement acceptées pour le traitement de la fibrillation auriculaire et des attaques cérébrales en découlant doivent être maintenues au plan national
  • Une amélioration doit avoir lieu dans le système de santé publique en ce qui concerne les connaissances, l’échange d’expériences et les procédés thérapeutiques pour la prévention, le diagnostic précoce et le traitement de la fibrillation auriculaire et des attaques cérébrales dues à celle-ci
  • Des technologies innovatrices pour améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement des patients souffrant d’une fibrillation auriculaire, respectivement une attaque cérébrale due à une fibrillation auriculaire, doivent être mises à disposition de ces patients dans les plus brefs délais.

 

En savoir plus

Mediscope

30.04.2012 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer