Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Coagulation sanguine, thrombose » Actualité 23. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualité
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Actualité
Faits
Thrombose / Embolie
Fibrillation auriculaire
Situations à risque
Symptômes
Prévention thrombose/embolie
Conseils / Services
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Attaque cérébrale: boire beaucoup protège d’un nouvel infarctus cérébral

Une étude montre que celui qui boit après une attaque cérébrale plus de 2 litres par jour souffre nettement moins souvent d’un nouvel accident vasculaire cérébral.

Boire beaucoup protège
d'une attaque cérébrale
 
Les résultats actuels se basent sur une étude du bassin de la Ruhr en Allemagne menée dans les années 90.


En ce temps, 563 personnes ayant subi une attaque cérébrale dans les semaines avant le début de l'étude avaient été observées durant deux années. Les contrôles avaient eu lieu dans une clinique neurologique ou avaient été effectués à domicile par une équipe de médecins.

 

Le but primaire de l'étude était alors de comparer deux médicaments empêchant l'agrégation des plaquettes sanguines. Parallèlement, les participants étaient sensés consommer suffisamment de liquides. Ils devaient noter chaque jour sur un calendrier la quantité bue totale ainsi que la quantité bue de boissons favorisant la déshydratation (café, alcool).


Les chercheurs ont maintenant pu analyser les données concernant la consommation de fluides de 456 participants. Ceux-ci ont été séparés en deux groupes : le groupe 1 buvait en moyenne plus de deux litres par jour, le groupe 2 en moyenne nettement moins. Les résultats montrent que le fait de beaucoup boire avait permis de réduire de 25% le risque de subir une nouvelle attaque cérébrale.


Les chercheurs concluent donc qu'il semble que la consommation de plus de deux litres de fluides par jours après une attaque cérébrale soit pleine de bon sens. On peut supposer que ce principe soit bénéfique pour la prévention globale des maladies cardiovasculaires. Lors des chauds jours d'été, cela peut aussi être plus.


Comme la sensation de soif diminue avec les années, les chercheurs conseillent de s'habituer dès le plus jeune âge à beaucoup boire afin de garder cette habitude une fois sénior. Exception : les personnes avec une insuffisance cardiaque ou des troubles rénaux devraient au préalable questionner leur médecin à ce sujet.

Journal of the Neurological Sciences 2011

15.03.2012 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer