Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales 25. Juin 2017
Recherche
santeweb.ch
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Actualités
Verrues génitales, une infection à papillomavirus
Cancer du col de l’utérus
Papillomavirus humain (HPV)
Prévention/Examens
Questions-Réponses
Glossaire
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top
Junge Frauen

Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales

 

En Suisse, environ 229 femmes par an (jeunes pour la plupart) développent un cancer du col de l’utérus et 90 décèdent des suites de leur maladie.

Le papillomavirus humain (HPV) peut provoquer le cancer du col l’utérus. Chez la plupart des femmes concernées, l'infection n'occasionne aucun symptôme puis disparaît ou bien reste dans l'organisme sans provoquer de troubles particuliers.

 

Certains types de virus (il existe environ 100 types de HPV de la même famille) provoquent des verrues (également appelées condylomes) sur les parties génitales. Les virus sont généralement transmis lors de rapports sexuels ou d’autres contacts intimes.

 

Les types de virus classés à haut risque peuvent entraîner la dégénérescence de cellules de la muqueuse utérine, ce qui peut déclencher l'apparition d’un cancer, parfois des années plus tard.

 

Prévention du cancer révolutionnaire

Les lésions malignes du col de l’utérus peuvent être diagnostiquées à un stade précoce par un gynécologue. La détection précoce de ces modifications de la muqueuse par les gynécologues peut sauver des vies.
 
Depuis 2007, une nouvelle mesure préventive unique en matière de cancer est disponible en Suisse: il s’agit d’un vaccin actif contre 4 types de HPV. Ce vaccin protège contre des lésions précancéreuses du col de l’utérus (carcinome du col utérin) ainsi que contre les verrues génitales.
 
Ce gros plan vous présente le cancer du col de l'utérus et les verrues génitales de manière approfondie et compréhensible. L’accent est mis sur les thèmes suivants: la transmission du virus, le diagnostic par le médecin, le traitement d’une infection à papillomavirus et les différentes mesures de prévention.

 

Il existe deux types de vaccins qui protègent contre les papillomavirus humains et le cancer du col de l’utérus.

 

La rubrique Questions-réponses aborde divers sujets et livre certains points de vue dans l’espoir de balayer les préjugés au sujet de l’infection à papillomavirus. Les informations concernant la prévention sont destinées à attirer l'attention sur la nécessité d’appliquer le plus tôt possible les mesures de précaution et de prévention du cancer.

 

 

Forum de discussion

 

 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer