Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales » Actualités 17. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Actualités
Verrues génitales, une infection à papillomavirus
Cancer du col de l’utérus
Papillomavirus humain (HPV)
Prévention/Examens
Questions-Réponses
Glossaire
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Actualités sur le cancer du col de l’utérus, les verrues génitales


   Page 1 de 1  Page précédente Page suivante
   
   Articles 1-16 / 16
   
VPH: succès du programme de vaccination australien contre les verrues génitales
L'Australie a été un des premiers pays à avoir introduit un programme de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) pour les jeunes filles. Depuis l’introduction de celui-ci en 2007, le nombre de verrues génitales a ainsi pu être nettement réduit chez les femmes et les hommes.

Effectuer régulièrement un frottis du col de l’utérus malgré le vaccin du VPH
Une étude a analysé la fréquence et les facteurs de risques d’une infection par le VPH chez les jeunes femmes avant l’introduction de la vaccination contre les types 16 et 18 du VPH chez les jeunes écolières. Les résultats montrent que des contrôles réguliers restent nécessaires malgré la vaccination.

La sécurité du vaccin du VPH une nouvelle fois démontrée
La sécurité du vaccin tétravalent contre les infections du VPH – et donc contre le cancer du col de l’utérus – a une nouvelle fois été démontrée par des chercheurs américains. Cette nouvelle devrait encourager les mamans à laisser leurs filles se faire vacciner pour les protéger du cancer du col de l’utérus causé par les virus du VPH.

Cancer du col de l’utérus: le dépistage précoce avec un frottis améliore les chances de survie
Un frottis régulier de la muqueuse du col de l’utérus est recommandé pour le diagnostic précoce du cancer. Il permet d’augmenter les chances de guérison lors d’un cancer du col de l’utérus et de baisser son taux de mortalité, selon une étude.

Cancer du col de l'utérus: le test du VPH améliore le dépistage précoce du stade préliminaire du cancer
Le cancer du col de l'utérus survient lors d'une infection chronique par un des types à risque du virus du papillome humain (VPH). Celui-ci peut être découvert grâce au test du VPH. Une étude montre qu'effectuer simultanément le traditionnel test du frotti du col de l'utérus (test de Pap) et celui du VPH améliore le dépistage précoce du stade préliminaire du cancer.

Vaccin du VPH: protection contre le cancer de l'anus
Les virus VPH sont responsables de plus de 80% des cancers de l'anus, une maladie quant à elle assez rare. Des études (Cancer 2010) ont prouvé qu'un changement dans les habitudes sexuelles a causé une augmentation de ces cas dans certains pays. Des chercheurs ont donc cherché à savoir dans quelle proportion le vaccin du VPH, surtout utilisé pour la protection du cancer du col de l'utérus, est efficace pour prévenir le cancer de l'anus.

Test du VPH: dépistage précoce du cancer du col de l’utérus possible
Le Virus du Papillome Humain est la cause principale du cancer du col de l’utérus. Des chercheurs allemands ont donc sondé plus de 200'000 femmes au sujet du test du VPH comme possibilité de dépistage précoce de ce cancer.

Vaccination du VPH: informations et justifications de la vaccination
Grâce à sa grande efficacité et sa bonne tolérance, l’OFS a recommandé en 2008 la vaccination du VPH chez toutes les filles entre 11 et 15 ans, ainsi que chez les jeunes femmes entre 15 et 19 ans, le but étant d’atteindre un taux de vaccination de 80%. Au niveau cantonal malheureusement, le taux est resté très variable, avec des valeurs entre 3 et 80%. Une experte nous explique les causes de cette différence.

VPH: ''Les deux sexes doivent être vaccinés!''
Prof. Dr. Harald zur Hausen, prix Nobel de médecine en 2008, ancien directeur du Centre Allemand pour la Recherche contre le Cancer (DKFZ) et précurseur de la vaccination contre le VPH, d’après les dernières découvertes sur l’énorme potentiel cancérigène du virus-HP.

Le cancer touche aussi les proches
Pour chaque personne atteinte de cancer, il y en a une foule d’autres qui sont indirectement touchées. Les proches, en particulier, doivent gérer une double charge: au souci qu’ils se font pour le patient s’ajoutent le surcroît de travail dans le ménage et les soins. La Ligue contre le cancer apporte son soutien aux malades comme à leur entourage; elle leur propose notamment des stages de réadaptation.

Plan de vaccination suisse 2010
L'assurance obligatoire des soins prend en charge les coûts de différentes vaccinations selon les directives et recommandations du Plan de vaccination suisse.

Maladies sexuellement transmissibles: les jeunes sont mal informés
Le Face of Global Sex Report 2010 dévoile que les adolescents suisses prétendent être bien informés en matière de sexualité, mais 20% d'entre eux sont convaincus qu’ils peuvent attraper des maladies vénériennes aux toilettes!

Cancer du col de l’utérus: le programme suisse de vaccination contre le HPV patine
Le taux de vaccination prévu pour 2012 ne sera vraisemblablement pas atteint. Le problème vient des vaccins devant être effectués chez le médecin et du système de financement complexe.

Le cancer du rectum en progression chez les jeunes
Les pratiques sexuelles des jeunes semblent avoir des conséquences négatives sur l’évolution du cancer du rectum, selon des experts en oncologie américains. De plus en plus de tumeurs malignes du rectum sont diagnostiqués chez des patients jeunes.

Vaccin anti-HPV: une étude menée chez des hommes démontre une bonne efficacité
Une étude présentée lors du congrès sur le sida 2010 à Vienne s'est intéressée à l'efficacité du vaccin anti-HPV qui agit notamment contre les verrues génitales. Elle conclue que le vaccin quadrivalent est si efficace que le groupe de contrôle qui n’avait reçu qu’un placebo s’est également vu administrer le vrai vaccin au bout de trois ans.

Une étude menée sur 4 ans confirme l'effet du vaccin anti-HPV
Des chercheurs ont étudié pendant quatre années l’effet du vaccin anti-HPV quadrivalent. Leurs résultats révèlent que le vaccin offre une protection fiable contre les verrues génitales ainsi que l'apparition de nouvelles tumeurs au niveau du col de l'utérus, du vagin et des lèvres de la vulve.

 
 Articles 1-16 / 16    Page 1 de 1  Page précédente Page suivante

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer