Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Cancer de la prostate » Evolution 20. Janvier 2017
Recherche
santeweb.ch
Evolution
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Cancer de la prostate
Actualités
Symptômes
Examens
Traitement du cancer localisé
Invasion osseuse, métastases dans les os
Evolution
Prévention
Glossaire
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Evolution du cancer de la prostate et suivi médical

L’espérance de vie dépend du type de tumeur, de sa dissémination (envahissement d’autres organes ou des os) et de sa taille.

 

Lorsque la tumeur est limitée à la prostate, 60 à 90% des patients sont encore en vie cinq ans après le diagnostic. Lorsque des métastases se sont formées, ce pourcentage baisse à 40%.
 
Sans traitement, l’espérance de vie d’un homme de 60 ans atteint d’un cancer de la prostate localisé se situe entre 10 et 15 ans.
 
Complications possibles du cancer de la prostate
Le risque de métastase osseuse est important pour les patients atteints d'un cancer de la prostate: 20% des patients ont déjà une métastase au moment du premier diagnostic. Au stade avancé de la maladie, ce pourcentage augmente à environ 70%.
 
Les métastases osseuses provoquent des fractures ou des déformations au niveau des os. Si une métastase osseuse comprime des nerfs, il peut y avoir paralysie. Dans ce cas, il faut généralement procéder à une opération en urgence. 

En se développant, la tumeur peut altérer le fonctionnement d’organes voisins tels que l’urètre, les reins, la vessie ou l’intestin. L’apparition de difficultés respiratoires ou de troubles hépatiques peut indiquer que des métastases se sont formées dans les poumons ou le foie.

 

Suivi médical après le traitement d’un cancer de la prostate

Il est important de réaliser des contrôles et examens de suivi à intervalles réguliers. Cela permet non seulement de surveiller les effets secondaires du traitement mais aussi de contrôler la progression de la tumeur.
 
Les examens pratiqués sont les suivants:

  • Toucher rectal
  • Dosage du taux de PSA
  • Prélèvements tissulaires après une radiothérapie

 

En cas de réapparition du cancer (récidive), des examens complémentaires sont nécessaires:

  • Echographie
  • Prélèvements tissulaires (biopsie)
  • Examens radiologiques
  • Tomographie assistée par ordinateur (CT)
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM), éventuellement
  • Scintigraphie osseuse

 

En savoir plus

 
Mediscope
 
05.01.2012 - dzu
 
 
 

 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer