Leaderboard

Vous êtes ici: Sujets Prioritaires » Alimentation: allergie, intolérance » Actualités 17. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Alimentation: allergie, intolérance
Actualités
Réponses aux questions fréquemment posées
Maladies
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus, les verrues génitales
Cancer du sein
Carence en fer
Cholestérol
Coagulation sanguine, thrombose
Cystite, Infection urinaire
Digestion, troubles digestifs
Endométriose
Leucémie myéloïde chronique LMC
Maladie de Crohn, SII
Ménopause
Menstruation
Mycose des ongles
Peau sèche
Renforcer le système immunitaire
Sclérose en plaques
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Améliorer la qualité de vie

Le 26 mars, des milliers de voyageurs seront confrontés à des images présentées sur des écrans géants à l’occasion de la cinquième Journée Nationale de l’Allergie. Les sujets allant des noisettes aux crevettes symbolisent des sources fréquentes d’allergies. La manifestation organisée par aha! Centre d’Allergie Suisse dans onze gares suisses entend à éveiller l’intérêt et inciter les gens à s’informer sur les allergies.

Des substances en soi inoffensives de notre environnement, généralement des protéines animales ou végétales, peuvent déclencher une réaction d’hypersensibilité de l’organisme. Le contact avec ces substances (allergènes), par ingestion, par inhalation ou par le toucher provoque les symptômes allergiques bien connus, comme un rhume des foins, de l’asthme, un eczéma atopique, des troubles gastro-intestinaux et, dans les cas les plus sévères, un choc anaphylactique qui peut être mortel. En Suisse, plus de deux millions de personnes souffrent d’allergies à des degrés de sévérité divers mais qui toutes affectent leur qualité de vie de manière saisonnière ou chronique.

 

Dans la population suisse, environ 35% des individus sont sensibilisés à des allergènes, sans systématiquement en présenter les symptômes. Ils sont prédisposés aux allergies. Ce risque allergique touche en particulier les enfants ayant un antécédent familial. Le risque de développer une allergie est de 30% lorsqu’un des parents est allergique, et de 60% lorsque les deux parents sont atteints. Une prévention active des allergies s’impose alors.

 

Reconnaissance et clarification précoces

La propension aux affections allergiques se manifeste souvent dès le plus jeune âge. Le fait de reconnaître le début d’une allergie et d’effectuer des examens médicaux de manière précoce tout en instaurant des mesures préventives ciblées peut prévenir la survenue des symptômes, ou du moins les retarder, et protéger l’enfant contre une possible « carrière allergique ». Ce terme décrit le fait que les enfants à prédisposition allergique « sortent » d’une maladie allergique avec l’âge, pour souffrir ensuite d’une autre forme d’allergie : la carrière allergique débute le plus souvent par un eczéma atopique qui sera suivi d’un asthme et de rhumes des foins.

 

Risque de carrière allergique

Les allergies sont particulièrement fréquentes chez l’enfant et l’adolescent. Environ 20% d’entre eux souffrent d’une allergie aux pollens, plus de 10% d’un asthme et pas moins de 15% des jeunes enfants d’un eczéma atopique. Les allergies de l’adolescent sont souvent déterminantes dans le choix d’un métier. Chez l’adolescent comme chez l’adulte, une allergie pollinique non diagnostiquée ou insuffisamment traitée peut entraîner un « changement d’étage » caractérisé par le passage des réactions allergiques des voies respiratoires supérieures (nez, larynx) aux voies respiratoires inférieures (bronches, poumons). On estime que 30% des personnes souffrant de rhumes des foins développeront un asthme bronchique dans l’année.

 

Priorité à la prévention primaire

Connaître la grande diversité des causes et des conséquences des allergies donne une plus grande assurance dans la gestion des limitations en matière de santé. Une prévention active peut permettre d’éviter le développement d’allergies ou du moins de ne pas en développer les symptômes et donc d’améliorer la qualité de vie de manière significative. Ce message visualisé comme une suite d’images sur des écrans géants dans onze gares suisses, qui est au coeur de la Journée Nationale de l’Allergie de cette année, s’adresse à un vaste public.

 

aha!Centre d'Allergie Suisse

25.03.2013 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer