Leaderboard

Vous êtes ici: Prévention » Actualités 27. Février 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Actualités
Tabagisme
Protection de la peau
Examens préventifs
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Maladie cardiaque: la nicotine endommage bien plus le cœur des femmes que des hommes

Les femmes qui fument présentent un risque de maladies coronaires de 25% plus élevé que celui des hommes fumeurs. Et: le risque dans cancer des poumons est deux fois plus haut chez ces dames, comme le déclarent des chercheurs dans la revue médicale Lancet.

La nicotine endommage
plus le cœur des femmes
 

Cela devrait faire réfléchir les consommatrices de cigarettes: d'un côté la nicotine est l'un des principaux facteurs de risque d'une maladie coronaire (des vaisseaux du cœur).

 

De l'autre, la consommation de nicotine endommage le cœur des femmes encore plus que celui des fumeurs de sexe masculin.

 

Des 1.1 milliard de fumeurs dans le monde, 20% sont des femmes - et cela ne cesse d'augmenter. En moyenne, les femmes fument un peu moins que les hommes (15 contre 18 cigarettes par jour).

 

Les femmes meurent pourtant plus souvent des conséquences de la fumée: les chercheurs estiment que jusqu'en 2030, environ 2.3 millions de femmes mourront dans le monde des suites de la cigarette.

 

Les auteurs de l'étude ont effectué une analyse des études précédentes menées sur la relation entre la consommation de nicotine et les maladies coronaires (dont fait partie par exemple l'angine de poitrine ou attaque cardiaque). Ils ont également fait attention à comparer les deux sexes séparément.

 

Des 86 études analysées, ils ont obtenu des données de près de 4 millions de fumeurs et 67'000 cas de maladies coronaires.

 

Résultat: le risque de souffrir d'une complication liée à une maladie coronaire était supérieur de 25% chez les fumeuses que chez fumeurs, et cela indépendamment de la présence d'autres facteurs de risque pour une telle maladie. Ce risque augmentait encore de 2% par an chez les femmes qui continuaient de fumer durant l'étude.

 

Les chercheurs supposent que les femmes sont plus sensibles aux matériaux nocifs de la fumée et captent dans leurs poumons plus de substances toxiques et cancérigènes que les hommes. En effet, le risque d'un cancer des poumons était deux fois plus élevé chez les fumeuses que chez les fumeurs.

 

En savoir plus

 


 

Lancet 2011

24.01.2012 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer