Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Thromboses veineuses des jambes, embolie pulmonaire 26. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Thromboses veineuses des jambes, embolie pulmonaire

Définition

Thromboses veineuses des jambes: se caractérise par la formation d’un caillot de sang

La thrombose se caractérise par la formation d’un caillot de sang, aussi appelé thrombus, au sein d’un vaisseau sanguin, ce qui conduit à une obstruction voire à une occlusion du vaisseau concerné.

 

Parmi les thromboses veineuses, celles des jambes et du bassin sont les plus fréquentes. Lorsqu’un thrombus se détache, il risque de provoquer une embolie pulmonaire pouvant être mortelle. Parmi les facteurs de risque, on compte la position assise prolongée, les varices et certains troubles sanguins héréditaires.

Causes

  • Ralentissement de la circulation sanguine, par mise en repos après intervention chirurgicale ou lors de la position assise prolongée.
  • Modifications de la composition du sang, comme après prise de contraceptifs oraux ou lors d’un traitement par œstrogènes.
  • Altérations au niveau de la paroi vasculaire.
  • Alitement, particulièrement après des opérations récentes.
  • Certaines interventions sont associées à un risque de thrombose plus important, comme les opérations du genou ou de la hanche et les interventions sur le petit bassin.
  • Présence d’un cancer.

 

Facteurs de risque

  • Tabagisme
  • Prédisposition familiale
  • Facteurs héréditaires, tels que déficience en protéine C ou en protéine S
  • Infections
  • Immobilité lors des voyages et après une chirurgie ou un accident.

Troubles (symptômes)

Thromboses superficielles:

  • Sensation de lourdeur, douleurs dans la jambe
  • Rougeurs et sensation de gonflement et de chaleur dans la jambe, pouvant être palpable

Thromboses profondes:

  • Augmentation possible du volume de la jambe
  • Sensation de lourdeur, douleurs dans la jambe
  • Ne peut être palpé

Embolie pulmonaire:

  • Accès de toux
  • Douleur thoracique d’apparition subite, dyspnée
  • Douleur constrictive, angoisse, agitation.
  • Gonflement des veines du cou
  • Pouls rapide
  • Déficience en oxygène, avec coloration bleuâtre des lèvres, de la peau et des ongles des doigts (cyanose)
  • Chute de la tension artérielle pouvant aller jusqu’au choc cardiovasculaire, en fonction de l’importance de l’embolie

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient
  • Examen des gaz sanguins et de la saturation en oxygène
  • Examens sanguins, analyse de la captation de l’oxygène, examen de la coagulation du sang avec dosage des D-dimères, calcul du risque global par prise en compte des différents facteurs de risque.
  • Echographie des veines de la jambe.
  • Scanner hélicoïdal, à savoir un examen spécialisé pour mettre en évidence les vaisseaux pulmonaires lorsqu’on suspecte une embolie pulmonaire
  • Echocardiogramme (échographie cardiaque), en cas de suspicion d’une embolie pulmonaire.

Options thérapeutiques

La thrombose veineuse est une urgence médicale nécessitant une prise en charge immédiate. Le traitement est fonction de la localisation et de l’importance de la thrombose. Son objectif principal est le rétablissement de la circulation veineuse le plus rapidement possible.

 

Médicaments : administration d’anticoagulants comme l’héparine et les antagonistes de la vitamine K (anticoagulants oraux). Le test biologique adapté pour suivre ce traitement est le test de Quick. La durée de traitement est d’environ 3 mois.

 

  • Jusqu’au dégonflement de la jambe: compresses.
  • Pour soutenir les veines : bas médicaux de contention.

 

Le traitement de l’embolie pulmonaire est similaire. En cas de gros thrombus ou d’embolie au niveau de l’artère pulmonaire principale, l’administration de thrombolytiques pour dissoudre le thrombus ou l’ablation du thrombus par intervention chirurgicale (thrombectomie) sont indiquées. Une autre possibilité est le pontage de l’artère obstruée par un bypass veineux. En cas d’embolie pulmonaire, le traitement anticoagulant sera plus long que pour les thromboses veineuses.


En cas de thromboses répétées malgré le traitement médical, l’implantation d’un filtre peut être indiquée (parapluie cave) pour empêcher les thrombi d’atteindre les poumons.


Après l’intervention chirurgicale, une reprise rapide de la mobilité revêt un caractère très important.


Traitements complémentaires en cas d’embolie pulmonaire, en milieu hospitalier:
alitement, antalgiques, administration d’oxygène

Complications possibles

Lorsqu’elles sont correctement traitées, les thromboses guérissent souvent sans graves complications. En cas de thromboses récurrentes, un bilan médical complet s’impose.
En cas de thrombose, le plus grand risque est qu’un caillot de sang se détache et obstrue une autre artère, pouvant ainsi provoquer un infarctus cérébral. Au niveau du cœur, l’apparition d’une fibrillation auriculaire peut être constatée ; c’est pourquoi l’administration de traitements anticoagulants doit être prolongée.
Les patients ayant déjà été victimes d’une thrombose courent un risque plus important d’en présenter une autre. Un autre risque est la persistance d’une faiblesse veineuse périphérique se manifestant par l’apparition d’œdèmes, de varices, d’inflammations cutanées et d’ulcères.

 

Complications en cas d’embolie pulmonaire

  • Pleurésie
  • Infarctus pulmonaire avec défaillance respiratoire (toux avec expectoration sanglante)
  • Pneumonie
  • Affaiblissement du muscle cardiaque (insuffisance cardiaque droite)

Mesures préventives

  • Une activité physique et une consommation abondante de boissons constituent les mesures de prévention les plus efficaces. Au cours de voyages, les bas de contention sont recommandés pour les personnes à risque. Le médecin traitant décidera de l’instauration éventuelle d’un traitement préventif.
  • Après intervention chirurgicale ou grossesse, les patients doivent commencer à marcher le plus tôt possible.
  • Prévention des thromboses par traitement médicamenteux ou bas de contention
  • Elimination ou réduction des facteurs de risque.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer