Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Syndrome du canal carpien, SCC 27. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Syndrome du canal carpien, SCC

Définition

Syndrome du canal carpien: compression des nerfs dans le poignet

Le syndrome du canal carpien se caractérise par des troubles de la sensibilité, des douleurs et des paralysies au niveau du pouce, de l’index et du majeur. Il est provoqué par la compression du nerf médian au poignet. Les sensations d’insensibilité au cours de la nuit et les douleurs au niveau de la main sont très typiques.


La maladie touche principalement les personnes de 40-60 ans. Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Chez la femme, le syndrome s’observe plus souvent durant la grossesse. La maladie est actuellement en progression, ce qui est essentiellement lié à une augmentation du travail sur ordinateur, avec manipulation du clavier et de la souris.


Le canal carpien est un canal se situant au niveau du poignet, délimité sur les côtés et le revers de la main par les os du carpe et sur la paume par du tissu conjonctif solide. A l’intérieur de ce canal cheminent les tendons fléchisseurs des doigts et le nerf médian, qui assure la sensibilité du pouce, de l’index et du majeur.


D’autres affections comme la compression d’un nerf au niveau de la colonne vertébrale ou des troubles circulatoires au niveau des doigts peuvent provoquer des symptômes similaires. Pour cette raison, une consultation médicale s’impose si les symptômes mentionnés ci-dessus apparaissent.

Causes

Conditions entraînant une sténose (rétrécissement) du canal carpien:

  • Séquelles de fractures
  • Tuméfactions d’origine inflammatoire (ténosynovites, épanchements sanguins)
  • Des maladies rhumatismales comme l’arthrose au niveau du poignet ou la goutte engendrent des altérations au niveau du canal carpien.
  • Accumulation de liquide dans les tissus (par ex. lors d’une grossesse)
  • Causes hormonales (ménopause, hyperthyroïdie, hypothyroïdie)
  • Sténose provoquée par des tumeurs

Bien souvent, aucune cause ne peut être trouvée.


La sténose du canal carpien comprime le nerf médian, ce qui est à l’origine des symptômes.

Troubles (symptômes)

  • Fourmillements et engourdissements nocturnes au niveau des extrémités des doigts. Leur intensité peut être telle que le patient se réveille. A un stade avancé, les symptômes se manifestent également la journée.
  • Lorsque le bras pend, les symptômes s’améliorent
  • Raideur matinale
  • Douleurs essentiellement nocturnes, qui irradient dans le bras
  • Sensations d’engourdissement de la main
  • Sensations de brûlure dans la main, pouvant irradier jusque dans l’épaule
  • Difficultés à effectuer des tâches nécessitant une grande dextérité comme la couture
  • L‘amyotrophie de l’éminence thénar est un signe tardif de la maladie

Examens (diagnostic)

Bien que le syndrome du canal carpien soit une maladie fréquente, il passe souvent inaperçu ou est diagnostiqué tardivement. Le diagnostic correct associé à un traitement approprié permet une guérison de la maladie.

Un questionnement détaillé sur les symptômes, qui sont très caractéristiques, est indispensable.


Le médecin doit également interroger le patient sur ses antécédents médicaux ou d‘éventuels accidents (fractures).


Des examens neurophysiologiques comme l’électroneurographie (ENG) et l’électromyographie (EMG) peuvent fournir des indications sur l’état du nerf. ors de l’ENG, on mesure à quelle vitesse le nerf médian transmet un stimulus. Si le temps de transmission est trop long, il faut envisager une compression du nerf. L’EMG permet de déterminer si c’est le nerf ou le muscle qui est endommagé et de localiser précisément la lésion.

Options thérapeutiques

Médicaments

Médicaments antalgiques et anti-inflammatoires: préparations à base de cortisone, antirhumatismaux, anesthésiques locaux, myorelaxants voire antalgiques forts, souvent associés à des antidépresseurs.

 

Physiothérapie

  • Electrostimulation pour estomper la sensation de la douleur
  • La cryothérapie permet de diminuer l’activité inflammatoire
  • Thermothérapie pour stimuler la circulation sanguine
  • Magnétothérapie pour stimuler le métabolisme
  • Le laser de basse fréquence et les ultrasons agissent comme un «massage interne».
  • Des attelles portées durant la nuit permettent une mise au repos du poignet.

 

Chirurgie:

Si les méthodes non chirurgicales sont inefficaces, il y a un risque de séquelles permanentes suite à la compression du nerf. Une intervention chirurgicale visant à supprimer la sténose est alors rapidement nécessaire, surtout en présence de paralysies.


En général, la douleur est immédiatement atténuée après l’opération. Par contre, les troubles de la sensibilité et les paralysies peuvent encore persister durant des mois. Le traitement postopératoire consiste à réeduquer les régions atteintes.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer