Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Sténose urétrale, rétrécissement de l’urètre 27. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Sténose urétrale, rétrécissement de l’urètre

Définition

Sténose urétrale: le flux urinaire est plus fin, discontinu et irrégulier

L’urètre débute au niveau de l’extrémité inférieure de la vessie et il débouche sur le gland chez l’homme et dans le vagin chez la femme.


Chez les deux sexes, il permet l’élimination de l’urine; chez l’homme, il a en plus pour fonction de transmettre le sperme. Chez la femme, l’urètre est beaucoup plus court (jusqu’à 4 cm) que chez l’homme (env. 20 cm). Pour cette raison, la femme est plus exposée au risque d’infections vésicales puisque les bactéries atteignent plus facilement et plus rapidement la vessie.


La sténose urétrale (rétrécissement de l’urètre) est une maladie bénigne. Ses causes sont très variables.

Causes

Souvent, les causes de la sténose urétrale sont inconnues.

 

Causes fréquentes:

  • Infection des voies urinaires (par ex. gonorrhée).
  • Infection du prépuce (gland)
  • Tumeurs de l’urètre
  • Accidents, particulièrement traumatismes graves dans la région du bassin
  • Manipulations techniques comme cathétérisme, endoscopies, certaines pratiques sexuelles avec des corps étrangers: les traumatismes provoqués peuvent conduire à la formation de cicatrices et donc à des rétrécissements de l’urètre.
  • Suite à une chirurgie radicale de la prostate ou à d’autres opérations sur l’appareil urinaire.

Troubles (symptômes)

  • Difficultés à la miction, pouvant aller jusqu’à la rétention urinaire = urgence médicale
  • Jet urinaire très fin, interrompu et spiralé; gouttes post-mictionnelles
  • Présence d’urine résiduelle suite à l’obstacle à l‘écoulement de l‘urine; conséquence: cystite
  • Sensation de brûlure lors de la miction
  • Sang dans l’urine

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient; questionnement sur les antécédents d’infections et de traumatismes.
  • Analyses urinaires
  • Ultrasons: permet de détecter la présence d’urine résiduelle et de déterminer l’état de la vessie.
  • Radiographie avec produit de contraste (urétrographie).
  • Endoscopie de l’urètre (urétroscopie)

Options thérapeutiques

Une infection doit faire l’objet d’un traitement médicamenteux approprié. Généralement, il est nécessaire de consulter un spécialiste (urologue) pour le traitement.

 

Chirurgie

Incision urétrale: sous anesthésie locale ou générale, un instrument optique est introduit dans l’urètre, puis la sténose est dilatée au moyen d’une lame ou d’une sonde laser. Ensuite, un cathéter est posé pour quelques jours. Dans la plupart des cas de sténose urétrale unique et simple, ce traitement est suffisant et aucune autre intervention n’est nécessaire.

 

Intervention chirurgicale ouverte:

En cas de récidive ou de sténose étendue, une opération à ciel ouvert est souvent incontournable. La partie sténosée est réséquée au moyen d’une incision au niveau du pénis et elle est recouverte par du nouveau tissu (généralement prélevé du prépuce ou de la muqueuse buccale). Après l’intervention, une sonde vésicale est posée jusqu’à la guérison, durant env. 2 semaines.

 

Tumeurs: les tumeurs peuvent complètement obstruer l’urètre. Le traitement dépend du type de la tumeur.

Complications possibles

En règle générale, les interventions chirurgicales se déroulent sans complications et ne sont assorties ni d’incontinence urinaire ni d’un d’impuissance. Dans de rares cas, l’opération doit être répétée.


En cas de sténose urétrale existant depuis longtemps et non traitée, un affaiblissement des muscles de la vessie peut survenir. Dans ce cas, une distension de la vessie, la formation de diverticules au niveau de la vessie ou des calculs vésicaux peuvent s’en suivre.


Autres conséquences: infections des voies urinaires, inflammation de l’épididyme (épididymite), hydronéphrose, insuffisane rénale chronique avec réduction de la taille du rein.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer