Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Mastopathie, modifications du sein bénignes 24. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Mastopathie, modifications du sein bénignes

Définition

Mastopathie: altérations bénignes du sein

Le terme mastopathie recouvre toutes les altérations bénignes du sein, se manifestant par des gonflements, des nodules ou des kystes indurés. Ces altérations touchent souvent les deux seins et sont bénignes, en règle générale. Une forme grave de mastopathie peut cependant évoluer en cancer du sein.


Le sein est constitué de tissu conjonctif et de glandes. Lorsqu’une mastopathie survient, ce tissu se modifie. Une augmentation du tissu conjonctif entraîne un nodule et les modifications glandulaires donnent lieu à des kystes. Souvent, il s’agit d’une combinaison de nodules et de kystes.

 

Environ une femme sur deux est atteinte d’une mastopathie au cours de son existence; il s’agit donc de la maladie des seins la plus fréquente.


Il convient de distinguer la mastopathie par rapport à d’autres altérations bénignes du sein (tumeurs), telles que les adénomes, les fibroadénomes ou les lipomes.

Causes

Un déséquilibre entre les hormones sexuelles féminines oestrogènes et progestérones, avec une quantité excessive d’oestrogènes, est suspecté d’être à l’origine de la mastopathie. Cette hypothèse a été émise car la mastopathie touche généralement des femmes âgées de 30 à 50 ans et disparaît après la ménopause (dans la mesure où la patiente ne suit pas de traitement hormonal). Un autre indice permet de penser à une cause hormonale : les symptômes surviennent en fonction du cycle, plus précisément en fin de cycle, juste avant la survenue des règles.


Une maladie thyroïdienne (hyper- ou hypothyroïdie) peut également être à l’origine d’une mastopathie.


On distingue trois degrés de gravité dans la mastopathie:

 

Mastopathie de grade I ou  "mastopathie simple"

Le tissu mammaire est épaissi, induré et peut présenter des kystes ou non. L’examen histologique (prélèvement de tissu) montre que le tissu a proliféré mais que l’apparence des cellules est normale ; la mastopathie simple est la forme la plus répandue, avec 70% des cas.

 

Mastopathie de grade II ou "mastopathie proliférante"

Dans cette forme, certaines cellules grandissent plus vite que d’autres ; il s’agit fréquemment de cellules des canaux lactifères. Cette mastopathie n’influe pas sur l’aspect des cellules. Avec environ 25% des cas, la mastopathie proliférante est la seconde forme en termes de fréquence.

 

Mastopathie de grade III ou "mastopathie sévère"

Forme la plus rare, avec 5% des cas. La biopsie révèle des cellules pathologiques. Certes, il ne s’agit pas encore de cancer, mais les cellules peuvent dégénérer en cancer par la suite. Les femmes atteintes de mastopathie sévère ont un risque de cancer du sein 2 à 4 fois supérieur. Des contrôles réguliers sont donc impératifs afin de détecter à temps une éventuelle dégénérescence.

Troubles (symptômes)

Les symptômes varient fortement, aussi bien en termes de type que d’intensité. Cependant, ni le type de symptômes, ni l’intensité ne reflètent le degré de gravité de la mastopathie.


La caractéristique de la mastopathie est que les symptômes surviennent vers la fin du cycle, donc peu de temps avant les règles (syndrome prémenstruel).

 

  • Élancement, sensation de tension pouvant aller jusqu’à des douleurs au niveau des seins
  • Nodule palpable: gonflements ou nodules indurés pouvant être palpés.Les nodules sont souvent disposés de façon extensive; les patientes présentent souvent de nombreux petits nodules concentrés en plusieurs endroits
  • La sécrétion de liquide par le mamelon indique souvent la présence de kystes.

 

Rappel: tout nodule palpé n’est pas synonyme de cancer. Cependant, toute modification palpable nécessite un contrôle médical. Il est essentiel que chaque femme s’auto-examine régulièrement.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes
  • Palpation des seins
  • Échographie
  • Mammographie
  • En cas de suspicion d’une modification maligne: biopsie

Options thérapeutiques

Il n’existe pas de traitement curatif de la mastopathie, seuls les symptômes sont traités. Les nodules ou kystes inesthétiques ainsi que les nodules suspectés d’être cancéreux peuvent être réséqués par voie chirurgicale. Des antalgiques peuvent s’avérer efficaces en cas de douleurs. Les symptômes peuvent aussi être atténués par un gel contenant un gestagène.


La mastopathie sévère (grade 3) est associée à un risque accru de cancer du sein. Une résection chirurgicale n’est pas forcément nécessaire dans l’immédiat, mais des contrôles réguliers doivent être effectués afin de déceler à temps une éventuelle dégénérescence cancéreuse.

Complications possibles

Seule la mastopathie sévère peut évoluer en cancer du sein. Une femme touchée par les autres formes de mastopathie doit essayer de vivre avec.

Mesures préventives

Autopalpation régulière des seins et un à deux examens médicaux par an.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer