Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Maladie coronarienne, coronaropathie 26. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Maladie coronarienne, coronaropathie

Définition

Maladie coronarienne: maladie touchant les artères coronaires du coeur

La maladie coronarienne définit une maladie touchant les artères coronaires du coeur. Les vaisseaux coronaires approvisionnent le muscle cardiaque en oxygène et constituent ainsi le moteur du système circulatoire.

 

Des dépôts de graisses, de calcification et de tissu fibreux au niveau des parois des artères coronaires entraînent un rétrécissement des vaisseaux, responsable d’un obstacle à l’écoulement du sang. Par conséquent, l’approvisionnement du myocarde en oxygène et en nutriments devient insuffisant, ce qui est à l’origine de symptômes, tels que des douleurs rétrosternales et un sentiment d’oppression (angine de poitrie) pouvant aller jusqu’àl’infarctus du myocarde ou à la mort subite.

Causes

De nombreux facteurs peuvent favoriser la formation de plaques au niveau des vaisseaux coronaires sans pour autant conduire nécessairement à une maladie coronarienne. C’est surtout l’association de plusieurs facteurs qui favorise la survenue de la maladie coronarienne.

 

 

Facteurs de risque « influençables »pouvant conduire à une maladie coronarienne:

  • Hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • Abus de nicotine
  • Taux de sucre élevé dans le sang
  • Surcharge pondérale, obésité
  • Stress
  • Sédentarité

Facteurs de risque «non influençables» pouvant conduire à une maladie coronarienne:

  • Age
  • Prédisposition familiale
  • Sexe (les femmes sont protégées avant la ménopause par les oestrogènes)

Troubles (symptômes)

Le symptôme le plus caractéristique de la maladie coronarienne est la douleur angineuse, aussi appelée angine de poitrine, survenant d’abord lors d’efforts physiques importants.


Lorsque la maladie progresse, les douleurs et la sensation d’oppression apparaissent déjà lors d’efforts modérés (ex. monter les escaliers, se pencher vers l’avant). Le patient éprouve des difficultés respiratoires et la douleur irradie souvent vers la mâchoire, le bras gauche et la partie supérieure de l’abdomen. 

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse médicale avec prise en compte des symptômes du malade plus anamnèse familiale
  • Electrocardiogramme(ECG)
  • ECG d’effort
  • Holter (le patient porte un ECG portatif pendant 24 à 48 heures)
  • Ultrasons (échocardiogramme)
  • Scintigraphie cardiaque, cathétérisme cardiaque avec injection de produit de contraste pour visualiser les vaisseaux coronaires et le muscle cardiaque.

Options thérapeutiques

Elimination des facteurs de risque, notamment réduction de l’hypertension artérielle, diminution de la surcharge pondérale, arrêt du tabac et régulation de la glycémie.


Plusieurs médicaments peuvent être utilisés pour améliorer l’approvisionnement du myocarde en oxygène et prévenir la survenue d’un infarctus du myocarde.


Dans de nombreux cas, le recours à ces médicaments n’est pas suffisant et une intervention chirurgicale s’avère nécessaire : dilatation du segment rétréci par un cathéter avec ballonnet ou pose d’un bypass court-circuitant les vaisseaux bouchés.

Complications possibles

Sans traitement approprié, une partie du myocarde mal approvisionnée en oxygène se nécrose et meurt. Dans de nombreux cas, l’infarctus du myocarde entraîne le décès du patient.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

En savoir plus sur Cholésterol, Athérosclérose

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer