Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Kyste de Baker, kyste poplité 27. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Kyste de Baker, kyste poplité

Définition

Kyste de Baker: une petite poche remplie de liquide se situant dans le creux poplité, à l’arrière du genou

Le kyste de Baker est une petite poche remplie de liquide se situant dans le creux poplité, à l’arrière du genou. C‘est un signe indirect de lésion de l’articulation du genou.


La lésion du genou, dont les causes peuvent être multiples, provoque l’augmentation de la production de liquide dans l’articulation. L’articulation essaie de mieux se lubrifier, mais produit trop de liquide. La pression dans l’articulation augmente, le tissu conjonctif avoisinant se relâche, provoquant la formation d’une petite poche remplie de liquide (kyste).


La caractéristique du kyste de Baker est qu’il se forme au niveau de la zone la plus fragile de la capsule articulaire, généralement au niveau du creux poplité. Une hernie de la membrane synoviale se forme entre deux muscles et elle reste reliée à l’articulation par une sorte de tige.


Signes principaux: douleurs récidivantes lors de mouvements, gonflements au niveau de l’articulation du genou et des muscles du mollet.

 

En règle générale, un kyste de Baker est bénin. Cependant, tout gonflement de l’articulation du genou doit faire l’objet d’un examen médical pour exclure une tumeur maligne.


Les kystes de Baker touchent avant tout les adultes et les personnes âgées, les enfants en sont atteints plus rarement.

Causes

Le kyste de Baker est due à la production accrue de liquide synovial dans l’articulation du genou.

 

Causes fréquentes:

  • Vieillissement, arthrose
  • Ancienne lésion du ménisque
  • Inflammations articulaires, par ex. arthrite rhumatoïde

Troubles (symptômes)

La gravité des symptômes dépend de la quantité de liquide et de la grandeur du kyste:

  • Douleurs récidivantes dans la région du genou et du mollet
  • Sensation de tension au niveau de l’articulation du genou
  • Gonflement dans l’articulation du genou après un effort, disparaissant au repos.
  • Lorsque le kyste de Baker a atteint une certaine grosseur, le gonflement persiste et les symptômes surviennent même au repos.

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes: généralement, la description seule des symptômes permet au médecin de poser son diagnostic.
  • Examen physique: un kyste développé est visible et palpable 
  • Échographie (sonographie): évaluation de la taille et localisation du kyste
  • Radiographie montrant des lésions d’usure du genou
  • Imagerie IRM: cette technique n’est utilisée que lorsque des hémorragies et des ruptures de tissus empêchent l’examen échographique. L’imagerie IRM fournit des informations sur les causes du kyste.
  • Analyses de laboratoire: paramètres de l’inflammation; facteurs rhumatoïde.

Options thérapeutiques

Le traitement est instauré en fonction du type de lésion de l’articulation du genou.

 

Mesures générales

En cas de crise aiguë: compresses froides et repos pendant deux à trois jours.

 

Médicaments

Antalgiques anti-inflammatoires (antirhumatismaux) : la prise de ces médicaments doit être limitée dans le temps car ils provoquent des lésions de la muqueuse de l’estomac sur le long terme. Les inhibiteurs COX-2, nouveaux médicaments de cette catégorie, entraînent moins d’effets indésirables que les substances classiques, mais semblent être légèrement moins efficaces.

 

Ponction

Le contenu du kyste peut être aspiré à l’aide d’une seringue. L’injection de corticoïdes à activité antiinflammatoire peut y être associée. On ne supprime pas le kyste, mais les symptômes disparaîssent pour une durée prolongée. En raison des effets indésirables, les injections de corticoïdes ne devraient pas être administrées plus de 2 à 3 fois par an.

 

Intervention chirurgicale

Si aucune amélioration n’est observée en l’espace de quelques mois, il convient de procéder à une intervention chirurgicale. L’opération consiste à enlever tout le kyste, ainsi que les tiges qui le reliaient à l’articulation. Le kyste est ensuite minutieusement analysé, à la recherche d’éventuelles cellules cancéreuses.


Arthroscopie du genou

Si la lésion articulaire (fissure du ménisque) peut être réparée moyennant une arthroscopie, le kyste de Baker se résorbe généralement spontanément.


Le kyste de Baker doit être enlevé dans en cas de maladies rhumatismales.



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer