Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation de la prostate, prostatite 25. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation de la prostate, prostatite

Définition

Inflammation de la prostate, prostatite: une inflammation aiguë ou chronique de la prostate

La prostatite se caractérise par une inflammation aiguë ou chronique de la prostate. On distingue les formes suivantes de prostatite:

  • Prostatite aiguë bactérienne
  • Prostatite chronique bactérienne
  • Prostatite non bactérienne (sans germe mis en évidence)
  • Prostatodynie (syndrome douloureux chronique sans inflammation ni germe)

 

La prostatite aiguë est une infection aiguë du parenchyme prostatique provoquée par différentes bactéries et se manifestant par de la fièvre et des douleurs périnéales.

Environ 35% des hommes souffrent au moins une fois durant leur vie d’une prostatite chronique. Dans le syndrome prostatique, il s’agit dans 5% des cas d’une prostatite bactérienne chronique, dans 65% des cas d’une prostatite non bactérienne et dans 30% des cas d’une prostatodynie. La prostatite chronique peut toucher les hommes de toutes les tranches d’âge. Pour les hommes en dessous de 50 ans, il s’agit de l’affection urologique la plus fréquente. Cette affection n’est pas très dangereuse, mais elle est très difficile à traiter. Elle n’a aucun lien avec le développement d’un cancer de la prostate.

Causes

Toutes les causes de la prostatite n’ont pas encore été élucidées. La prostatite aiguë et certaines formes de prostatite chronique sont provoquées par diverses bactéries. Dans la forme aiguë, on assiste également à un passage de germes pathogènes dans le sang, ce qui peut provoquer des symptômes comme la fièvre et les frissons. 

Dans la prostatite chronique, lorsqu’aucun germe n’est identifié dans les urines, il peut s’agir d’une infection par des germes difficilement détectables. Par ailleurs, le reflux d’urine dans les conduits prostatiques peut entraîner une irritation du parenchyme prostatique avec inflammation. Ce reflux d’urine survient principalement en cas d’obstacle à l’écoulement de l’urine comme lors d’un rétrécissement de l’urètre, d’altérations du col vésical et de contractures des muscles du plancher pelvien.

Troubles (symptômes)

Prostatite aiguë

  • Apparition soudaine de symptômes urinaires avec sensations de brûlure au sein de l’urètre et dans la région vésicale
  • Douleurs fréquentes dans le bas ventre avec mictions impérieuses et dysurie (difficultés à la miction)
  • Fièvre, frissons
  • Sensation générale de maladie

 

Prostatite chronique

  • Les symptômes se manifestent progressivement et ont souvent une évolution cyclique. Ces variations ont un impact sur le psychisme du patient, d’où l’importance d’un diagnostic précoce de la maladie
  • Brûlures et douleurs au niveau du bassin et du périnée, irradiant dans le dos, le pénis, les testicules et les cuisses
  • Parfois, troubles de l’érection
  • Ejaculation parfois ressentie comme douloureuse parfois comme atténuant la douleur
  • Symptômes urinaires avec brûlures mictionnelles
  • Diminution du jet urinaire, mictions impérieuses, dysurie

Examens (diagnostic)

  • Palpation de la prostate à travers le rectum: cet examen est en général indolore. Par contre, en présence d’une prostatite, une douleur à la palpation de la prostate peut être ressentie
  • Massages prostatiques: épreuve des trois verres d’urine pour identifier une inflammation au niveau de l’urètre, de la vessie et de la prostate.
  • Mesure du jet urinaire: peut renseigner sur un éventuel obstacle à l’écoulement d’urine.
  • Examen échographique pour déterminer si la vessie s’est vidée complètement.
  • Sonde à ultrasons: examen de la prostate et des vésicules séminales.
  • Autres examens: examen bactériologique du liquide séminal, détermination de l’antigène prostatique spécifique (PSA), cystoscopie, examen uro-dynamique avec mesure de la pression vésicale.

Options thérapeutiques

Les options thérapeutiques dépendent du type de prostatite (aiguë, chronique, bactérienne, abactérienne). Un traitement approprié permet d’obtenir une guérison de la maladie ou une atténuation des symptômes dans 75% des cas. 

  • Antibiothérapie : comme la plupart des antibiotiques se concentrent difficilement dans le parenchyme prostatique, le traitement doit être poursuivi durant au moins quatre semaines.
  • Médicaments antalgiques et anti-inflammatoires
  • Repos au lit
  • Myorelaxants agissant sur la vessie, l’urètre et le plancher pelvien. 
  • Phytothérapie
  • Réduction du stress
  • Psychothérapie

 

Comme les causes de la prostatite ne sont pas toujours très claires, les différents traitements sont souvent combinés.

Mesures préventives

Lorsque les symptômes réapparaissent, il est essentiel d’identifier les facteurs déclenchants, tels que:

  • Refroidissement du bas ventre (lieu de travail froid, position assise sur des surfaces froides).
  • Refroidissement au cours d’activités sportives
  • Port prolongé de maillots de bain humides
  • Consommation de boissons froides, vin blanc, café, plats épicés
  • Les douches et les bains chauds ont un effet relaxant et atténuent la douleur


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer