Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation de l’oreille moyenne, otite moyenne 26. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation de l’oreille moyenne, otite moyenne

Définition

Inflammation de l’oreille moyenne: fortes et subites douleurs à l’oreille
L’inflammation aiguë de l’oreille moyenne (otite moyenne) est l’une des maladies les plus fréquentes durant l’enfance. La maladie débute de façon soudaine et virulente. Les enfants contractent le plus souvent une otite moyenne par temps froid, généralement suite à un refroidissement. L‘otite aiguë est très douloureuse mais elle guérit relativement vite si elle est traitée correctement.

Causes

Les bactéries sont les principales responsables des otites moyennes ; dans environ 40% des cas, des virus sont mis en cause. Le plus fréquemment, le sujet était au préalable atteint d’une inflammation dans la région rhino-pharyngée.

 

Groupes à risque et facteurs de risque

  • Les enfants qui sont fréquemment en contact avec d’autres enfants (école, garderie, frères et soeurs) sont plus souvent affectés par la maladie.
  • Des études récentes ont démontré que les enfants qui grandissent dans un environnement enfumé sont plus souvent atteints d’otites moyennes que les autres.
  • Sucette
  • Amygdales pharyngiennes volumineuses
  • Pharyngites fréquentes
  • Malformations congénitales dans la région pharyngienne (palatoschisis)

Troubles (symptômes)

  • Fièvre élevée d’apparition subite
  • Détérioration rapide de l’état général
  • Les enfants sont très agités, irritables et crient souvent
  • Diarrhées, vomissements, refus de s’alimenter
  • Les enfants se plaignent de fortes douleurs d’oreilles, qui sont souvent plus intenses durant la nuit
  • Ils touchent constamment leurs oreilles sans pour autant pouvoir localiser précisément la douleur
  • Douleur à la pression et éventuellement, gonflement derrière l’oreille concernée

 

Urgence médicale:

  • Fièvre élevée (durant plus de 3 jours)
  • Vomissements persistants et diarrhées
  • Crises de convulsions
  • Troubles de la conscience
  • Ecoulements d’oreille

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient et des observations de la personne de référence
  • Exploration de l’oreille (otoscopie)
  • Tests auditifs
  • En cas d’écoulements, identification de l’agent pathogène dans les sécrétions
  • En fonction de l’état général de l’enfant, d’autres examens sont pratiqués (examens cardiaques et pulmonaires)

Options thérapeutiques

Mesures générales

  • Les enfants ayant de la fièvre doivent boire beaucoup; chez les nourrissons, il existe un risque de déshydratation.
  • Chaussettes vinaigrées pour faire baisser la fièvre.
  • Poser des compresses de fromage blanc-oignon ou de camomille sur l’oreille (action anti-inflammatoire); ne pas poser de compresse en cas d’écoulements.
  • Lampe infrarouge sur l’oreille atteinte: la chaleur soulage souvent les douleurs.
  • Chez les enfants, ne pas leur faire prendre de bain et ne pas leur laver les cheveux.
  • Même après la guérison d’une otite, il conviendra de protéger l’oreille pour aller à la piscine.

 

Médicaments

  • Antibiotiques: le traitement par antibiotiques est contesté parmi les médecins. En cas d’infection virale, les antibiotiques ne sont pas efficaces.
  • Antalgiques: le traitement de la douleur doit être adapté en fonction de chaque enfant. La plupart des antalgiques abaissent simultanément la fièvre. Les médicaments à base d’acide acétylsalicylique, comme l’aspirine ou l’ASA, ne doivent pas être administrés chez les enfants en bas âge fiévreux. Des suppositoires à base de paracétamol peuvent être administrés jusqu’à la prochaine consultation médicale pour atténuer les douleurs et abaisser la fièvre.
  • Gouttes auriculaires: elles ne pénètrent pas la membrane du tympan et ne sont pas efficaces en cas d’otite moyenne.
  • Gouttes nasales: les gouttes nasales décongestionnantes semblent être bénéfiques pour l’aération de l’oreille moyenne; toutefois, cette propriété n’a pas été prouvée scientifiquement.

 

Intervention chirurgicale

  • Paracentèse: perçage des tympans. En cas de douleurs intenses, de fièvre élevée persistante et d’aggravation de l’état général, le médecin procède à une petite incision dans la membrane du tympan pour que le liquide qu’elle dissimule s’écoule.
  • Mise en place d’une canule tympanique dans la membrane du tympan: cette intervention est pratiquée en cas d’otites moyennes récurrentes. Cette canule permet la ventilation de l’oreille et l’écoulement des sécrétions.

 

Si les symptômes ne s’améliorent pas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Complications possibles

  • En cas de traitement adapté, une otite moyenne guérit en général rapidement et sans complications.
  • Les otites moyennes non traitées ou non guéries peuvent s’étendre aux os avoisinants et/ou devenir chroniques ou engendrer d’autres complications.
  • Les otites chroniques peuvent provoquer des lésions auditives permanentes.
  • Une complication fréquente pouvant survenir après 2-3 semaines est l’inflammation de l’apophyse mastoïde. Elle se caractérise par des douleurs d’oreille, des douleurs à la pression, un gonflement derrière l’oreille (où se situe l’apophyse mastoïde), une perte auditive croissante, des écoulements, des poussées de fièvre et une aggravation de l’état général (= urgence médicale).
  • Dans de rares cas, la méningite peut être une complication de l’otite moyenne.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer