Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Inflammation de l’estomac, gastrite (aiguë) 27. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Inflammation de l’estomac, gastrite (aiguë)

Définition

Inflammation de l’estomac: douleurs gastriques soudaines et vives

L’estomac est un organe creux, tapissé d’une muqueuse, jouant le rôle de réservoir du bol alimentaire. Il intervient également dans le transport et la digestion des aliments. Au sein de l’estomac, du suc gastrique contenant de l’acide chlorhydrique (HCl), du mucus, différentes enzymes protéolytiques (pepsine, pepsinogène) ou lipolytiques (lipases) s’ajoute au bol alimentaire.

 

La nourriture est ainsi préparée pour son transport à travers le tube digestif.

 

Un muscle annulaire se situant en dessous du diaphragme assure la fermeture de l’estomac, empêchant ainsi le suc gastrique acide de refluer dans l’œsophage, qui a une muqueuse fort sensible. Lorsque le bol alimentaire entre en contact avec la paroi gastrique, les muscles de la paroi commencent à se contracter de façon rythmique à la cadence d’au moins 3 mouvements par minute. Ce mouvement rythmique est appelé péristaltisme.


Grâce à ce mouvement péristaltique, le bol alimentaire est brassé et imprégné des enzymes digestives, constituant ainsi le chyme. Il est ensuite propulsé à travers le pylore dans l’intestin grêle.


La muqueuse gastrique est fortement vascularisée. Une couche de mucus la protège contre l’agressivité du suc gastrique. Lorsque cette muqueuse est lésée, le suc gastrique agresse la muqueuse et une inflammation aiguë de la muqueuse, qu’on appelle «gastrite», s’en suit.

Causes

Les lésions de la muqueuse gastriques sont souvent provoquées par des facteurs externes:

  • Consommation de plats très riches en graisses
  • Habitudes alimentaires irrégulières (ingestion très rapide d’aliments)
  • Consommation excessive de tabac, d’alcool ou de café
  • Des médicaments peuvent irriter la muqueuse; ex. anti-inflammatoires, antalgiques, médicaments à base de cortisone, divers antibiotiques
  • Intoxication par des aliments périmés; la bactérie Clostridium botulinum se développe de préférence dans la saucisse ou la charcuterie avariées ou dans des conserves de légumes
  • Infections virales
  • Infections bactériennes comme par Helicobacter pylori

Autres facteurs de risques:

  • Stress
  • Radiothérapie
  • Bases/acides (ex. détergents)

Troubles (symptômes)

  • Douleurs gastriques intenses, d’apparition soudaine
  • Sensation de réplétion, nausées et vomissements, particulièrement après les repas
  • Perte d’appétit
  • Altération de l’état général avec sensation de faiblesse
  • Odeur buccale, langue chargée 

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse médicale avec prise en compte des symptômes actuels du patient
  • Examen physique; douleur à la palpation en dessous du sternum, plus ou moins marquée
  • En cas de douleurs répétées ou persistantes, une gastroscopie peut être réalisée. Pour cette procédure, le larynx est anesthésié localement et un instrument flexible – un gastroscope – est introduit dans la cavité gastrique. Après insufflation d’air, il devient possible d’explorer l’état des muqueuses et d’y détecter d’éventuelles lésions. Des prélèvements de tissus pour examen microscopique peuvent être effectués à la même occasion si nécessaire.
  • Un examen échographique (ultrasons) permet d’exclure d’autres maladies organiques, telles que des affections du foie ou du pancréas.
  • Réalisation de tests pour rechercher la présence de Helicobacter pylori

Options thérapeutiques

Dans la plupart des cas légers, les douleurs régressent spontanément en l’absence de traitement médicamenteux. Le sujet devra néanmoins prendre soin de changer ses habitudes alimentaires et de réduire ou d’éliminer complètement certains facteurs de risque (arrêt du tabac, de l’alcool, de la consommation de plats riches en graisses; élimination des denrées alimentaires avariées ; réduction du stress psychique). Dans la mesure du possible, il serait également souhaitable de ne plus consommer de café ou de thé. Des techniques de relaxation peuvent s’avérer utiles pour diminuer le stress.


En cas de symptômes légers, le recours à la phytothérapie peut être utile. Tout comme pour les médicaments, il convient de ne pas l’utiliser sur une période de temps prolongée.


Des médicaments sont commercialisés; ils permettent d’atténuer les symptômes comme les crampes gastriques aiguës ou les nausées persistantes. D’autres médicaments bloquent la sécrétion acide. Ces médicaments ne sont disponibles que sur ordonnance médicale.


En cas d’infection par la bactérie Helicobacter pylori, un traitement antibiotique est incontournable.

Complications possibles

Une gastrite qui dure plus de 3 semaines nécessite un bilan médical. Une prise en charge médicale s’impose en présence d’une hémorragie gastrique.


En cas de gastrite très intense, particulièrement en présence d’une hémorragie digestive, une endoscopie gastrique permet de vérifier la présence éventuelle d’un ulcère.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer