Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Herpès, bouton de fièvre, herpès génital 23. Janvier 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Herpès, bouton de fièvre, herpès génital

Définition

Herpès: bulles d‘herpès sur les lèvres

Les boutons de fièvre se présentent sous forme de petites vésicules douloureuses au niveau des lèvres, de la langue et des muqueuses génitales. La maladie est très contagieuse et se transmet par contact physique, par les baisers ou par les rapports sexuels.

 

Une personne ayant contracté la maladie risque d’avoir d’autres éruptions ultérieurement. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement prédisposées. La maladie peut être transmise de la mère à l’enfant au moment de l’accouchement.

Causes

Le virus Herpes simplex de type 1 (HSV-1) provoque des vésicules au niveau des lèvres, de la langue et des muqueuses. L’herpès génital est généralement causé par le virus Herpes simplex de type 2 (HSV-2). En raison des changements de pratiques sexuelles, le virus HSV-1 est responsable d’environ 40% des infections génitales dues au virus de l’herpès. Au préalable, ces infections génitales étaient principalement dues à HSV-2.


Les facteurs suivants sont susceptibles d’activer le virus de l’herpès:

  • Effets du soleil, particulièrement en haute montagne et rayons UV
  • Traitement dentaire
  • Fièvre, refroidissement, grippe
  • Stress
  • Cycle menstruel
  • Allergies alimentaires
  • Système immunitaire affaibli en cas de maladies graves, après des interventions chirurgicales ou après des troubles psychiques.

Troubles (symptômes)

Beaucoup de personnes sont infectées par le virus au cours de l’enfance. Toutefois, cette infection se déroule en général sans complications. Une fois la maladie contractée, les symptômes peuvent réapparaître régulièrement. Il n’existe aucune protection immunitaire.

 

Parmi les signes avant-coureurs, on compte des démangeaisons, des sensations de brûlure et des tiraillements. Quelques heures plus tard, de petites vésicules remplies d’un liquide clair apparaissent. Celles-ci s’ouvrent ensuite et se transforment en croûtes jaunâtres cicatrisant lentement. Ces vésicules peuvent apparaître dans la bouche, sur les lèvres, dans le vagin ou dans l’urètre.

 

Plus tard, fièvre, gonflement des ganglions et état grippal peuvent s’y ajouter. Les symptômes s’estompent après une dizaine de jours.

Examens (diagnostic)

L’interrogatoire du patient et l’examen physique confirment le diagnostic.

  • Antécédents médicaux et symptômes actuels
  • Prélèvement des lésions et identification microscopique du virus de l’herpès
  • Examens sanguins

Options thérapeutiques

Une guérison de la maladie est impossible et les symptômes peuvent réapparaître de nombreuses fois. Avec l’âge, le virus devient néanmoins moins actif et moins agressif.

 

Il n’existe aucun traitement médicamenteux contre le virus; il est uniquement possible de soulager les symptômes en administrant des médicaments contre la douleur, la fièvre et l’inflammation. Des crèmes antivirales (ex. aciclovir) peuvent légèrement raccourcir l’évolution.

Des études récentes ont montré que le recours régulier à des préservatifs diminue de façon significative le risque d’infection par HSV-2.

Complications possibles

  • Infection des lésions par des bactéries
  • Lorsque l’infection se propage au niveau des yeux, elle risque de provoquer une inflammation de la cornée, avec baisse de l’acuité visuelle et risque de cécité.
  • Une forme très sévère d’infection herpétique risque de se déclarer chez les personnes atteintes de neurodermatite (eczéma herpétique) : en raison de l’affaiblissement du système immunitaire, l’infection peut se propager à partir de la bouche sur tout le tronc. L’infection peut durer 2 à 3 semaines et s’accompagne généralement d’un état grippal.

Mesures préventives

Herpès: embrasser est interdit

Conseils

  • Utiliser des préservatifs (même en cas de relation sexuelle orale en raison du risque de transmission du virus HSV-1)
  • Ne pas avoir de relation sexuelle au cours de la maladie en raison du risque d’infection, même en l’absence de lésion
  • Ne pas toucher les lésions en raison du risque de réinfection


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer