Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Fièvre typhoïde, Fièvre paratyphoïde 26. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Fièvre typhoïde, Fièvre paratyphoïde

Définition

Fièvre typhoïde: une maladie diarrhéique
La fièvre typhoïde est une maladie diarrhéique très grave à déclaration obligatoire. Comme pour la plupart des diarrhées, l’infection est transmise par les selles, les aliments non lavés et l’eau non bouillie.

On distingue la fièvre typhoïde et la fièvre paratyphoïde.

Causes

Des bactéries de type salmonelles sont responsables de ces maladies infectieuses. Le diagnostic de la maladie repose en grande partie sur les symptômes cliniques. Il peut s’agir d’infections générales graves comme la fièvre typhoïde ou la fièvre paratyphoïde ou d’inflammations du tractus gastro-intestinal (gastro-entérites).

 

En général, la fièvre typhoïde se manifeste simultanément chez plusieurs personnes. Elle est le plus souvent importée de pays en développement où les conditions d’hygiène sont mauvaises.

 

Troubles (symptômes)

La période d’incubation (durée entre la contamination et l’apparition des symptômes) varie entre 3 et 60 jours et dépend de la dose infectieuse.


Fièvre typhoïde

  • Fièvre durant trois à quatre semaines, pouvant atteindre 40°. Forte sensation de maladie.
  • Taches rouges sur le dos, le ventre et la poitrine.
  • La langue est de couleur blanchâtre alors que le bout et les bords restent rouges (langue caractéristique de la fièvre typhoïde).
  • Fortes diarrhées, environ 3 semaines après le début de la maladie.
  • Ensuite, amélioration des symptômes.

 

Fièvre paratyphoïde

  • Au début, fortes nausées, vomissements et diarrhées liquides.
  • Céphalées et douleurs abdominales.
  • Fièvre avec frissons.
  • Taches rouges sur tout le corps.

Examens (diagnostic)

Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient et des voyages qu’il a effectués.

Tout d’abord, l’agent pathogène peut être identifié dans les selles puis des anticorps peuvent être mis en évidence dans le sang.

Options thérapeutiques

Les patients doivent être isolés, c’est-à-dire mis en quarantaine. Comme pour toutes les diarrhées, il convient tout d’abord de compenser la perte de liquides par un apport approprié en solutés.


Les antibiotiques constituent le traitement de premier choix.

Complications possibles

Fièvre typhoïde

En cas de traitement rapide, la maladie guérit sans complications et assure généralement une immunité permanente contre la fièvre typhoïde. Environ 2-3% des patients restent des porteurs chroniques et sont donc susceptibles de transmettre la maladie.

 

Dans les cas graves, les maladies et symptômes suivants peuvent survenir:

  • Hémorragies intestinales graves.
  • Ulcères
  • Perforation intestinale avec inflammation du péritoine (péritonite).
  • Pénétration de l’agent pathogène dans la circulation sanguine et atteinte de différents organes et tissus (comme le coeur, les méninges, les poumons et les os).
  • Inflammations des voies urinaires et biliaires.
  • Thromboses ou embolies pulmonaires (très rares).

 

Fièvre paratyphoïde

L’évolution de la maladie est globalement la même que celle de la fièvre typhoïde, mais les récidives ou complications sont rares. Le diagnostic et le traitement sont identiques à ceux de la fièvre typhoïde.

Les porteurs chroniques sont soumis à des contrôles réguliers des autorités sanitaires et ne doivent pas entrer en contact avec des produits alimentaires dans le cadre de leur activité professionnelle.

Mesures préventives

Il existe une vaccination, qui est particulièrement recommandée pour les touristes «sac-à-dos». Cette vaccination assure une immunité durant environ deux ans et peut prévenir la maladie ou tout au moins atténuer son évolution.

 

  • Lavage répété des mains avec du savon, surtout avant et après les repas.
  • Qualité de la nourriture: cook it, peel it or leave it! (laver, peler ou ne pas consommer les aliments).
  • Ne pas consommer de glaces artisanales ni de salades, tout particulièrement en cas de voyage dans un pays chaud.
  • Faire bouillir l’eau ou utiliser de l’eau minérale, même pour se brosser les dents. Attention : ne pas mettre de glaçons dans les boissons.
  • Eviter de consommer des oeufs crus ou insuffisamment cuits, de la volaille pas assez cuite ainsi que des fruits non lavés et des salades.
  • Il est impératif de faire bouillir le linge des patients et de porter des gants pour les soigner.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer