Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Coliques du nourrison, crises de pleurs du nourrisson 26. Mai 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Coliques du nourrison, crises de pleurs du nourrisson

Définition

Coliques du nourrison: violente crise de pleurs chez un bébé

Les coliques du nourrisson sont des crises de pleurs continues et intenses, survenant surtout au cours des 3 premiers mois. On estime qu’elles sont l’expression de douleurs à type de crampes au niveau de l’abdomen.

 

La caractéristique de ces crises de pleurs est qu’elles surviennent souvent l’après-midi ou le soir, ou suite aux repas. Les coliques du nourrisson sont difficiles à vivre pour le bébé comme pour les parents, car leur enfant pleure pendant des heures et ne peut pratiquement pas être calmé.


La cause de ces coliques reste inconnue, mais on suppose qu’elles sont d’origine alimentaire ou qu’elles ont une cause organique. Des troubles survenant à un âge si précoce peuvent être l’expression d‘une surcharge psychique du bébé (par ex. surmenage des parents ou problèmes relationnels entre les parents).


Même si les douleurs sont intenses et que le bébé souffre, il faut garder à l’esprit que le nourrisson est généralement en bonne santé et que les coliques disparaîtront en l’espace de quelques mois.

 

Cependant, les douleurs doivent faire l’objet d’un examen médical pour exclure toute autre maladie. On note une maladie de reflux (régurgitation du suc gastrique) chez près de 2%  des bébés qui pleurent et une allergie aux protéines du lait chez environ 15% d’entre eux.

Causes

Les causes sont multiples et pas encore élucidées définitivement.

 

On suppose qu’il existe des:

 

Causes alimentaires:

  • Le bébé boit trop vite et avale de l’air. L’air avalé cause des flatulences douloureuses dans l’intestin.
  • Péristaltisme de l’intestin renforcé ou ralenti, conduisant à la formation de gaz. L‘extension de l’intestin par les gaz est très douloureuse.
  • Faim: lorsque la mère ne produit pas assez de lait.
  • Malnutrition
  • Allergies alimentaires ou intolérance à certains aliments pouvant provoquer des flatulences  (allergie aux protéines de vache ou intolérance au lactose)

 

Causes psychiques

Situations difficiles à supporter sur le plan psychique (surmenage des parents, rejet du bébé, problèmes relationnels entre les parents, situation de concurrence dans une fratrie).

 

Causes organiques

Autres maladies comme: otites, infections des voies respiratoires ou urinaires, maladie de reflux, troubles de la digestion (diarrhées, constipation), inflammation de l’intestin en raison d’une helminthiase, invagination intestinale.

Troubles (symptômes)

  • Pleurs violents pendant 2-3 heures, plusieurs jours par semaine, sur environ 3 mois, sans possibilité de calmer le nourrisson.
  • Abdomen tendu et sensible à la douleur. Les jambes se rétractent brusquement.
  • Peau pâle ou rougeâtre, sudation importante
  • Généralement les attaques débutent immédiatement après le repas, l’après-midi ou en début de soirée
  • Gargouillis de l’estomac et flatulences
  • Troubles du sommeil et de l‘alimentation

Examens (diagnostic)

  • Questionnement minutieux des parents sur les symptômes chez le bébé, sur le possible lien avec l’alimentation, sur l’heure de survenue des crises et leur durée, etc.
  • Tests neurologiques
  • Échographie
  • Analyse des selles
  • Analyses sanguines

Des enregistrements vidéo peuvent mettre le médecin sur la bonne piste (position lors de la tétée), relation parents-enfant, etc.

 

Les parents ne doivent pas se sentir honteux (quelle faute faisons nous?) de parler de la situation, mais consulter le pédiatre dès que possible. Sinon les crises de pleurs pourraient véritablement causer un surmenage, ce qui n’arrangera pas les symptômes de l’enfant.

Options thérapeutiques

Le traitement dépend des causes, si elles ont été décelées.

  • En cas d’allergies / intolérances alimentaires: adaptation du régime alimentaire.
  • Durant la période d’allaitement, la mère doit éviter des aliments pouvant provoquer des flatulences, surtout les oignons, les choux, les fruits comme les pommes et les prunes; la nourriture très épicée et les produits contenant de la caféine le chocolat, le café et le thé.
  • Les autres maladies (infections, vers) doivent être traitées de façon appropriée (antibiotiques, traitements vermifuges)
  • Dans les cas légers d‘invagination intestinale (invagination intestinale), effectuer de légers massages. Si cela ne suffit pas, une intervention chirurgicale s‘impose.

Il est essentiel que les parents parlent ouvertement de leur problèmes et conflits familiaux. Une psychothérapie peut être utile pour l’un des parents, voire les deux. Souvent la consultation d’une infirmière puéricultrice ou d’un groupe de soutient s’avère eficace.


Mesures à essayer, ne pouvant que faire du bien à l’enfant et à la mère : bercer le bébé dans le berceau ou dans les bras, le porter sur le ventre, l’envelopper dans une serviette de bain, chanter ou parler doucement pour le calmer, musique, se promener, massages légers.


Important: en aucun cas le bébé ne doit être secoué, car des séquelles voire le décès du nourrisson peuvent en résulter.

Évolution

Les symptômes disparaîssent généralement après 3 à 6 mois. Le surmenage des parents est un problème: ils peuvent maltraiter ou négliger leur enfant.

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer