Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cirrhose hépatique 19. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cirrhose hépatique

Définition

A gauche un foie sain, à droite un foie détruit par une cirrhose

Le foie est la plus grande glande de l’organisme; il a également une fonction métabolique. Le rétrécissement du foie (cirrhose) est la conséquence tardive d’une lésion hépatique de longue durée. Des inflammations récurrentes du tissu hépatique (par ex. provoquées par un abus d’alcool sur de nombreuses années) détruisent les cellules du foie. Le tissu hépatique normal est remplacé par des nodosités, du tissu cicatriciel et du tissu conjonctif.


Il en résulte un durcissement du parenchyme hépatique, qui empêche le sang provenant du système gastro-intestinal de traverser le foie, ce qui provoque une congestion de sang à l’entrée du foie et la survenue des complications de la cirrhose hépatique comme les varices oesophagiennes et l’ascite.

 

Image d'un foie sain (gauche) et d'un foie cirrhotique (droite)

Causes

  • Abus d’alcool pendant de nombreuses années (cause la plus fréquente).
  • Inflammations du tissu hépatique provoquées par des virus (hépatite C et B).
  • Maladies métaboliques
  • Affections cardiovasculaires (insuffisance cardiaque droite, péricardite chronique).
  • Maladies autoimmunes.
  • Maladies tropicales (bilharziose, trématode)
  • Sous-nutrition
  • Troubles du métabolisme du fer, du cuivre et des lipides (symptômes).
  • Prise de certains médicaments (rare)
  • Inhalation prolongée de certaines substances chimiques (anesthésiques et/ou détergentes)

Troubles (symptômes)

Symptômes au stade précoce

  • Diminution de la performance, fatigue
  • Nausées, perte d’appétit, perte de poids.
  • Sensation de réplétion: le foie augmente d’abord de volume, puis, à un stade avancé, il diminue de volume et devient dur.

 

Symptômes au stade avancé

  • Jaunisse (coloration jaunâtre de la peau et des conjonctives).
  • Démangeaisons et apparition de petites artères en forme de toile d’araignée à la surface de la peau (angiomes stellaires).
  • Troubles hormonaux: chez les hommes, une gynécomastie (augmentation du volume des seins) et une diminution de la taille des testicules peuvent s’observer ; impuissance et diminution de la libido.
  • Augmentation de la taille de la rate.
  • Oedème au niveau des jambes et du ventre (ascite).
  • Une déficience en facteurs de la coagulation se manifeste par une tendance au saignement avec apparition de bleus lors de chocs très légers.
  • En cas d’hémorragie des varices oesophagiennes, les selles prennent une couleur noir foncé ( urgence médicale).
  • En cas d’hémorragie des varices oesophagiennes, des vomissements de sang peuvent être observés ( urgence médicale)
  • Troubles des fonctions cérébrales: difficultés de concentration, confusion pouvant aller jusqu’au coma (stade terminal).

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse avec prise en compte des symptômes du patient. Questionnement sur la consommation d’alcool.
  • Analyses sanguines (albumines, bilirubines, taux de Quick)
  • Ultrasons
  • Biopsie tissulaire
  • Imagerie par Résonance Magnétique (IRM)
  • Endoscopie de l’œsophage et de l’estomac

Options thérapeutiques

Mesures générales

L’arrêt immédiat et complet de la consommation d’alcool est la seule mesure capable de freiner ou d’arrêter la progression de la maladie. Pour ce faire, une hospitalisation du patient est souvent nécessaire. Prise en charge immédiate de l’hépatite.

 

Médicaments

La cirrhose elle-même ne peut pas être traitée par des médicaments. La progression de la maladie peut uniquement être freinée ou arrêtée par l’élimination des facteurs déclenchants.


En cas de cirrhose avancée, seules les complications peuvent être traitées.

  • Médicaments diurétiques pour traiter l’ascite.
  • Médicaments antihypertenseurs: ils permettent de diminuer la pression au niveau des varices oesophagiennes; le risque de rupture est ainsi atténué.
  • Médicaments stimulant les fonctions cérébrales et atténuant l’état de confusion du patient.

 

Chirurgie

Sclérose des varices oesophagiennes : en cas d’hémorragies en provenance de l’oesophage, une gastroscopie doit être réalisée pour scléroser les varices rompues. Si cette procédure est impossible, une intervention chirurgicale en urgence est nécessaire ( urgence médicale).

 

Décompression du foie: par mise en place d’une dérivation sanguine, la veine porte et les varices oesophagiennes subissent moins de pression, ce qui peut conduire à une disparition des varices oesophagiennes et à une disparition concomitante de l’ascite.

 

Transplantation hépatique: la transplantation hépatique est souvent la seule modalité thérapeutique qui permet de sauver le patient. Il s’agit d’une intervention chirurgicale extrêmement compliquée. Par ailleurs, le nombre de donneurs de foie est relativement faible. Pour toutes ces raisons, les patients susceptibles de recevoir une transplantation hépatique sont sélectionnés avec le plus grand soin.

Seuls les patients qui ont une réelle chance de survie sont pris en compte pour cette intervention. En outre, il convient de s’assurer que le patient est disposé à collaborer activement avec le corps médical après l’opération et à prendre régulièrement les médicaments qui lui sont prescrits pour le reste de sa vie (bonne observance du traitement).

Complications possibles

Les chances de guérison dépendent du stade et du traitement de fond de la maladie. Si l’hépatite ou la consommation excessive d’alcool sont maîtrisées, le pronostic de la cirrhose hépatique à un stade précoce est bon.
 
En l’absence de traitement approprié, la cirrhose hépatique évolue vers l’insuffisance hépatique complète suivie du décès du patient. Le saignement des varices oesophagiennes (circulation collatérale) est une cause toute aussi fréquente de décès. D’autres conséquences graves de la cirrhose hépatique sont:

  • Cancer du foie
  • Empoisonnement du sang

Mesures préventives

  • ModConsommation modérée d’alcool
  • Vaccination contre l’hépatite B; prévention de l’hépatite C
  • Alimentation équilibrée riche en protéines et en nutriments
  • Régime pauvre en sel
  • Traitement approprié des affections concomitantes, susceptibles de léser le foie

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Cystite

Infection urinaire

Traitement naturel

 

Sans antibiotique

 

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer