Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cancer du rein 31. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cancer du rein

Définition

Cancer du rein: tumeur maligne du rein

Le cancer du rein est une tumeur maligne du rein. Dans la plupart des cas, seul l’un des deux reins est touché, mais il est également possible que les deux reins soient affectés. Représentant près de quatre pourcent de tous les cancers, le cancer du rein est assez rare. Le type de cancer du rein le plus fréquent est le carcinome à cellules rénales, qui prend naissance dans le cortex rénal (couche externe du rein).

 

Le carcinome à cellules rénales se développe principalement chez les personnes d’âge avancé, généralement vers 70 ans. Les hommes sont plus fréquemment touchés que les femmes. Un cancer du rein chez l’enfant est généralement un autre type de cancer, appelé tumeur de Wilms. Les chances de guérison sont plutôt bonnes pour les enfants chez qui ce cancer est découvert et traité précocement.

Causes

Les causes à l’origine du cancer du rein ne sont pas clairement définies. Toutefois, des facteurs augmentant le risque de déclencher la maladie ont été identifiés :

  • Le tabagisme (même passif)
  • Le surpoids, surtout chez la femme
  • L’hypertension artérielle
  • La manipulation, dans le cadre professionnel, de produits toxiques pour les reins tels que le cadmium ou des hydracides
  • L’altération chronique de la fonction rénale (insuffisance rénale chronique) et autres maladies du rein
  • L’abus de médicaments nocifs pour les reins, plus particulièrement les antalgiques
  • Des antécédents de cancer du rein dans la famille

Troubles (symptômes)

Un cancer du rein n’est symptomatique qu’en cas de croissance tumorale avancée. De ce fait, il peut longtemps passer inaperçu ou être découvert fortuitement lors d’un examen radiographique réalisé pour un motif autre.

 

Les symptômes pouvant indiquer un cancer du rein sont les suivants :

  • Des douleurs aux flancs
  • La présence de sang dans les urines, généralement sans douleur à la miction
  • Chez l’homme : apparition de varices au niveau du testicule gauche (varicocèle) lorsque le cancer s’étend à la veine rénale gauche
  • Les symptômes communs à différents types de cancer : perte de poids significative en quelques mois, fatigue, sueurs nocturnes, fièvre d’origine inconnue
  • Anémie
  • En cas de métastases et selon leur localisation : douleurs osseuses en cas de métastases osseuses, toux ou dyspnée en cas de métastases pulmonaires, troubles nerveux en cas de métastases cérébrales

Examens (diagnostic)

En premier lieu, un interrogatoire détaillé sera mené concernant les troubles actuels et les antécédents médicaux (anamnèse). Dans le cadre du cancer du rein, une attention particulière est portée aux facteurs de risque cités ci-dessus.

  • Examen physique : lors d’un examen général approfondi, un gonflement peut être palpable au niveau du flanc, du côté du rein touché.
  • Examen sanguin : paramètres rénaux, taux de calcium sanguin élevé
  • Examen d’urine : présence de sang dans les urines
  • Échographie des reins et de l’abdomen
  • Examens d’imagerie : la tomodensitométrie (CT) et la tomographie par résonance magnétique (MRT) permettent de déterminer précisément l’étendue du cancer et de rechercher la présence de métastases (propagation du cancer) dans d’autres organes. Dans le cas du cancer du rein, les métastases peuvent se développer partout dans l’organisme, les organes les plus fréquemment touchés étant les poumons, les os, le foie et le cerveau.
  • Scintigraphie osseuse : en cas de suspicion de métastases osseuses
  • Urographie intraveineuse : radiographie avec produit de contraste des voies urinaires excrétrices ainsi que du bassinet rénal, de l’uretère et de la vessie

Options thérapeutiques

Le traitement dépend principalement du stade d’avancement de la maladie, de l’âge et de la situation médicale individuelle du patient.

 

Intervention chirurgicale

Dans le cas du cancer du rein aux stades précoces, l’intervention chirurgicale est primordiale. Si la tumeur peut être totalement réséquée, une guérison est possible. Selon le degré d’envahissement, le rein est totalement ou partiellement retiré. Si le rein entier est retiré, la fonction rénale est ensuite assurée par le rein sain.

 

Dans le cas du cancer du rein aux stades avancés, lorsque des métastases se sont déjà formées ailleurs dans l’organisme, le traitement se réduit à l’atténuation des symptômes et à l’amélioration de la qualité de vie. Là encore, une intervention chirurgicale peut être bénéfique, pour réduire la taille de la tumeur par exemple ou pour retirer des métastases. Par ailleurs, cela amplifie souvent l’effet d’autres mesures thérapeutiques.

 

Médicaments : immunothérapie et traitement ciblé du cancer

L’immunothérapie basée sur l’interféron ou l’interleukine est utilisée depuis longtemps déjà dans le traitement du cancer du rein à un stade avancé. Ces principes actifs sont des substances qui sont naturellement présentes dans l’organisme. Ils peuvent stimuler le système immunitaire en vue de détruire les cellules tumorales. Divers nouveaux médicaments sont encore plus efficaces : ils ciblent plus spécifiquement l’arrêt de la croissance tumorale c’est pourquoi ces substances sont qualifiées de traitements ciblés du cancer.

 

Radiothérapie

La radiothérapie est essentielle dans le traitement des métastases. Le cancer du rein lui-même n’est pas très sensible aux rayons.

 

Embolisation de la tumeur

Dans le cas de tumeurs volumineuses qui ne peuvent être retirées chirurgicalement et causent des troubles considérables, une embolisation de la tumeur peut contribuer à atténuer ces symptômes. Pour ce faire, les vaisseaux sanguins de la tumeur sont artificiellement fermés, faisant ainsi barrage à l’apport en oxygène et en nutriments essentiel à la croissance de la tumeur.
 

Évolution

Le pronostic en cas de carcinome à cellules rénales découvert à un stade précoce est relativement bon. La quasi-totalité des patients présentant des tumeurs de petite taille pouvant être entièrement retirées survivent durant les cinq années suivantes. Plus la découverte et le traitement du cancer sont tardifs, plus les chances de guérison s’amenuisent.


 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer