Leaderboard

Vous êtes ici: Maladies » Cancer des os 31. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Maladies
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Cancer des os

Définition

Cancer des os: tumeurs osseuses ou métastases osseuses

Parmi les tumeurs malignes au niveau des os, il faut distinguer:

  • Les tumeurs trouvant leur origine dans l’os même,
  • Les tumeurs proliférant dans la moelle osseuse (par ex. les leucémies)
  • Les métastases osseuses (= prolifération de tumeurs malignes vers d’autres organes)

Le cancer des os, c’est-à-dire des tumeurs se développant dans l’os, survient relativement rarement (entre 1 et 5 nouveaux cas pour 100'000 personnes). Un diagnostic tardif est souvent associé à un pronostic très défavorable.

Causes

Tumeurs se développant dans l’os même: 

Les formes de tumeurs osseuses primaires les plus répandues sont l’ostéosarcome (sarcome osseux), le chondrosarcome et le sarcome d’Ewing.

 

L’ostéosarcome et le sarcome d’Ewing sont des proliférations de cellules osseuses, tandis que le chondrosarcome est une dégénérescence de cellules cartilagineuses. Le sarcome d’Ewing est la tumeur osseuse la plus fréquente chez les enfants.
 
Les tumeurs malignes des os surviennent souvent au niveau des extrémités inférieures. Leur cause est en grande partie inconnue. Les personnes atteintes de la maladie de Paget (maladie osseuse probablement due à un virus et provoquant une croissance osseuse pathologique et des malformations) ont un risque supérieur d’ostéosarcome. Une tumeur bénigne du cartilage dégénère très rarement en chondrosarcome. Les tumeurs osseuses, comme toute tumeur, peuvent également se disséminer vers d’autres organes, notamment le poumon.

 

 

Tumeurs proliférant notamment dans l’os: 

Les cancers du sang et des ganglions lymphatiques provoquent des proliférations au niveau de la moelle osseuse. La forme la plus fréquente de ces tumeurs osseuses sont des dégénérescences de cellules du système immunitaire (cellules du plasma). Il est alors question de plasmocytome ou de myélome multiple. Fréquemment, ces cancers se développent aussi dans d’autres organes chargés de la formation de cellules sanguines et du système immunitaire.

 

Métastases osseuses (métastases squelettiques): 

En cas de métastases osseuses, la tumeur primaire dont sont issues les cellules malignes doit se trouver dans un autre organe. Il s’agit généralement de cancers du sein, de la prostate, du poumon ou de la thyroïde. Ces tumeurs disséminent leurs cellules à travers la circulation sanguine jusqu’aux os. Les cellules cancéreuses poussent les cellules osseuses à produire ou détruire des os.

Troubles (symptômes)

  • Au début, souvent pas de symptômes
  • Douleurs osseuses diffuses
  • Tuméfaction, parfois gonflement des ganglions lymphatiques, notamment au niveau de l’aine
  • Signes d’inflammation (rougeur, gonflement, hyperthermie)
  • Perte de poids
  • Diminution de la performance
  • Fractures spontanées ou suite à une blessure minime
  • Éventuelles paralysies, en cas d’extension de la tumeur à des tissus adjacents

Examens (diagnostic)

  • Anamnèse
  • Examen physique minutieux
  • Analyses de laboratoires
  • Radiographie, échographie
  • Au besoin, tomodensitométrie ou IRM; permettent de détecter la tumeur primaire en cas de métastases
  • Scintigraphie osseuse (détection de la lésion grâce à des marqueurs radioactifs)
  • Angiographie (visualisation des vaisseaux grâce à un produit de contraste)
  • Biopsie  (prélèvement d’un échantillon de tissu) pour confirmer le diagnostic

Options thérapeutiques

En cas de métastases osseuses et de cancers du sang et du système lymphatique avec atteinte de l’os, le traitement se fait en fonction de la maladie principale. 

 

Lorsque des métastases osseuses sont présentes, le traitement ne vise souvent plus à guérir, mais à permettre la meilleure qualité de vie possible et à réduire les douleurs.


La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent réduire la taille des métastases osseuses dans certains cas.
 
Dans le cancer des os, une rémission n’est possible que s’il est diagnostiqué tôt, que son extension est limitée et que le sujet ne présente pas encore de métastases. En cas de cancer avancé, les médecins instaurent un traitement palliatif, ne consistant plus à guérir mais à conserver une certaine qualité de vie.
 
Néanmoins, les méthodes pour y parvenir sont en partie les mêmes.

 

 

Voici les différentes options thérapeutiques:

  • Ostéosarcome: chimiothérapie généralement agressive associée à une combinaison de médicaments. Ensuite, intervention chirurgicale visant à enlever le tissu tumoral jusque dans les tissus sains. Si possible, les chirurgiens gardent l’extrémité atteinte et dans le pire des cas, ils procèdent à une amputation. Si de grands fragments d’os doivent être retirés, ils seront éventuellement remplacés par des prothèses. L’intervention est généralement suivie de chimiothérapie.
  • Chondrosarcome: la première ligne de traitement proposée est la chirurgie. L’intérêt d’une chimiothérapie supplémentaire n’est pas prouvé à ce jour.
  • Sarcome d’Ewing: contrairement aux deux autres formes de cancer, le sarcome d’Ewing répond bien à la radiothérapie. Généralement, on procède d’abord à une chimiothérapie, éventuellement associée à une radiothérapie préopératoire. Ensuite a lieu l’intervention chirurgicale visant à enlever la tumeur; elle est suivie de radiothérapie. Dans ce cas de figure, l’intervention vise également à conserver l’extrémité atteinte.

Pour détecter une éventuelle réapparition de la tumeur le plus rapidement possible, des contrôles de suivi réguliers sont nécessaires.

Complications possibles

En cas de métastases osseuses, le pronostic dépend du stade de la tumeur primaire. Dans bien des cas, le cancer est déjà relativement avancé si le sujet présente des métastases osseuses.
 
Le problème des tumeurs osseuses est qu’elles sont souvent découvertes fortuitement. Il est souvent déjà trop tard lorsqu’elles sont décelées en raison des symptômes qu’elles entrainent et une guérison n’est plus possible.

 

 

Complications dues aux tumeurs:

  • La tumeur se développe au niveau des tissus environnants, s’accompagnant de paralysies et de douleurs intenses
  • Fractures osseuses pathologiques

 

Complications dues à l’opération:

  • Infections
  • Saignements
  • Lésions nerveuses
  • Amputation suite aux observations faites durant l’opération
  • Thromboses, embolies

En savoir plus



 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer