Leaderboard

Vous êtes ici: Alimentation » Diabète 25. Mars 2017
Recherche
santeweb.ch
Diabète
Sujets Prioritaires
Actualités
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Pyramide alimentaire
Regimes
Syndrome métabolique
Diabète
L'alimentation des enfants
Actualitès Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Diabète: Une alimentation équilibrée comme moyen de prévention

Nourriture pauvre en matière grasses
 
La société américaine du diabète a revu les lignes directrices. Selon elle, tous les patients en surpoids ou obèses atteints du diabète ou de pré-diabète devraient réduire leur poids et augmenter leur activité physique.

 

Dans le cas du traitement du diabète, il n'existe aucun traitement standard. Les thérapies doivent être adaptées individuellement au patient.

En présence de diabète type 2, la thérapie médicamenteuse doit être faite sur mesure pour l'individu. Pour cela, différents facteurs doivent être pris en compte, comme la tension artérielle, le cholestérol et d'autres facteurs de risques.

 

Contrairement aux lignes directrices précédentes, les conseils nutritionnels se fondent sur les conditions médicales spécifiques et sur les facteurs de risques du patient. Les personnes présentant un risque élevé de diabète doivent se nourrir différemment de celles qui présentent déjà un diabète ou un diabète avec séquelles.

 

Des recommandations spécifiques concernent également les patients suivants: diabétiques type 1, femmes enceintes ou femmes qui allaitent, personnes âgées, pensionnaires d'EMS, malades aigus (p. ex. maladie rénale). Aux personnes atteintes d'un pré-diabète (stade préliminaire au diabète) ou d'un diabète, il est recommandé d'obtenir des conseils nutritionnels individualisés.

 

Ils devraient être dispensés par un nutritionniste spécialisé en diabète. Les conseils nutritionnels sont adaptés aux besoins du patient, sans quoi la volonté de modifier la propre alimentation vient à manquer.

 

Chez les personnes souffrant d'insulino-résistance en surpoids et obèses, l'insulino-résistance s'améliore en case de réduction modérée du poids. C'est pour cette raison que la réduction du poids est recommandée chez ces personnes. En outre, ces patients, qui le plus souvent ne sont pas très actifs physiquement, devraient être encouragés à pratiquer une activité sportive légère.

 

Les lignes directrices recommandent à tous les diabétiques et pré-diabétiques en surpoids et obèses de pratiquer une activité physique pendant au moins 150 minutes par semaine.


Les modifications du style de vie font également partie du programme: modification des habitudes alimentaires, en particulier réduction des graisses, et activité physique régulière. Ces modifications du comportement peuvent permettre d'obtenir une perte de poids durable (5-7% du poids de départ), contrairement aux régimes à la mode (p. ex. extrêmement pauvres en glucides ou ultra-caloriques) qui n'obtiennent souvent que des résultats à court terme. Une perte de poids rapide et non contrôlée n'est pas bonne pour la santé et est critiquée dans les lignes directrices.

Les lignes directrices enjoignent en outre tous les diabétiques et pré-diabétiques en surpoids et obèses de pratiquer une activité physique pendant au moins 150 minutes par semaine.

 

Conseils nutritionnels en cas de pré-diabète (stade préliminaire au diabète) et de surcharge pondérale:

  • Nourriture riche en fibres (14 gr. pour 1000 kcal)
  • Nourriture pauvre en matière grasses
  • Activité physique régulière
  • Ev. assistance médicamenteuse

 

Conseils nutritionnels en cas de diabète:

  • Glucides sous forme de fruits, légumes et céréales
  • Nourriture riche en fibres
  • Nourriture pauvre en matière grasses, c'est à dire que les acides gras saturés doivent être réduits (p. ex. poisson, non frit, 2 fois par semaine)
  • Réduction du cholestérol en-dessous de 200mg/d
  • La prise de vitamines et de sels minéraux n'est pas recommandée, étant donné que leur utilité n'est pas garantie.

 

Les enfants vivant sous le même toit que des pré-diabétiques et des diabétiques peuvent eux aussi savourer la nutrition sur base médicale. La bonne quantité de calories qui permet une croissance saine doit cependant être garantie.

 

Les auteurs recommandent que les conseils nutritionnels aux patients soient adaptés et intégrés dans la gestion du diabète. Pour cela, les patients devraient s'adresser à des nutritionnistes ayant suivi une formation spécialisée dans ce domaine.

 

En savoir plus à ce sujet

Mediscope
 
21.12.2009 - dzu
 
 
 

 


Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer