Leaderboard

Vous êtes ici: Actualités » Santé publique 29. Avril 2017
Recherche
santeweb.ch
Santé publique
Sujets Prioritaires
Actualités
Santé publique
Publireportage
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

'' We can – I can '' : la Ligue contre le cancer vit ce slogan chaque jour01 février 2016

'' Conseil '', '' réadaptation '' et '' travail et cancer '' sont à titre d’exemple les trois thèmes phares de la Ligue contre le cancer pour la Journée mondiale du cancer, le 4 février 2016. Ils sont placés sous le slogan '' We can – I can '', choisi au niveau international par l’UICC pour lancer une nouvelle campagne qui montre comment les organisations de santé dans le monde aident chacun à faire face à la maladie.

'' Conseil '', '' réadaptation '' et '' travail et cancer '' sont à titre d’exemple les trois thèmes phares de la Ligue contre le cancer pour la Journée mondiale du cancer, le 4 février 2016. Ils sont placés sous le slogan '' We can – I can '', choisi au niveau international par l’UICC pour lancer une nouvelle campagne qui montre comment les organisations de santé dans le monde aident chacun à faire face à la maladie.

 

Chaque cas de cancer est différent et chaque personne touchée ainsi que ses proches ont des besoins spécifiques. Les professionnels de la Ligue contre le cancer leur apportent une aide ciblée et illustrent chaque jour par leur action le slogan de la nouvelle campagne de l’UICC pour la Journée mondiale du cancer : '' We can – I can ''. Ils répondent notamment à des besoins individuels en matière de conseil, de réadaptation et de reprise de l’activité professionnelle.

 

Des conseils adaptés

Erika Gardi, responsable du secteur '' conseil et information '' à la Ligue suisse contre le cancer a une longue expérience de l’accompagnement de personnes touchées et de leurs proches. Elle explique : '' Le temps que nous consacrons pour l’information et le conseil est illimité. Chaque personne se pose des questions différentes pour comprendre sa maladie et trouver comment adapter son quotidien. Nous les encourageons à parler de leurs peurs et de leurs soucis et de les partager avec leurs proches. Nous les aidons ensuite à trouver des solutions concrètes. ''

 

Tel est le cas par exemple de la petite Natalia (voir fiche en annexe), touchée par un cancer du rein, dont la maîtresse d’école enfantine a fait appel à la Ligue contre le cancer de sa région pour savoir comment aborder le sujet en classe. Cette première demande a été suivie d’un aide à la famille, dont la maman a pris un congé non payé de six mois pour rester auprès de sa fille pendant la thérapie. La Ligue contre le cancer a permis de faciliter l’intégration de la petite fille à l’école et de soulager les difficultés financières de la famille.

 

Une réadaptation selon les possibilités de chacun

Aujourd’hui un nombre croissant de personnes sont traitées avec succès d’un cancer. Les suites de la maladie et des traitements entrainent toutefois souvent des effets secondaires au niveau physique et psychologique. '' La réadaptation oncologique comprendre toutes un palette de mesures '', explique Beate Schneider, responsable de la réadaptation oncologique à la Ligue suisse contre le cancer. '' Pendant le traitement déjà, la personne pourra reprendre une activité physique adaptée avec un encadrement spécifique, ce qui permettra d’améliorer son endurance et sa force et de combattre la fatigue. '' La Ligue contre le cancer offre en collaboration avec des partenaires un soutien personnalisé.

 

Le jeune Sonja, 50 ans, a reçu une aide à plusieurs niveaux de la Ligue contre le cancer après son traitement (voir fiche ci-jointe). Un soutien psycho-oncologique, des cours d’exercice physique et d’art thérapie lui ont notamment aidé à reprendre pied.

 

Une reprise de l’activité professionnelle accompagnée

'' Plus de 64 000 personnes entre 20 et 69 ans vivent actuellement avec un cancer '', affirme Anna Zahno, responsable du sujet cancer et travail à la Ligue suisse contre le cancer. '' Un grand nombre d’entre elles travaillent après, voire pendant la thérapie, ce qui peut influencer positivement et durablement le processus de guérison. Cela demande cependant aussi des adaptations sur le lieu de travail à négocier avec l’employeur. '' La Ligue contre le cancer peut faire l’intermédiaire, le cas échéant, entre l’employé et l’employeur et apporter son soutien lors du retour au travail.
Angelika, après son traitement, a eu des difficultés à son retour dans son milieu professionnel (voir carte ci-joint). L’aide de la Ligue contre le cancer a été indispensable pour faciliter sa réinsertion dans le monde du travail.

 

Suggestion de lien

Ligue suisse contre le cancer

01.02.2016 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer