Leaderboard

Vous êtes ici: Actualités 17. Août 2017
Recherche
santeweb.ch
Actualités
Sujets Prioritaires
Actualités
Santé publique
Publireportage
Maladies
Symptômes
Pharmacie à domicile
Alimentation
Prévention
Stress
Premiers secours
Sky Left
Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

Rect Top

Allaitement : des recommandations de plus en plus suivies

Les résultats de la dernière étude sur l’alimentation des nourrissons et la santé durant la première année de vie (SWIFS) montrent que, en Suisse, les mères suivent étroitement les recommandations nationales en matière d’allaitement et d’alimentation du nourrisson. Cette étude est réalisée tous les dix ans.

D'après les résultats, 62 % des mères ont, en 2014, nourri leur enfant exclusivement par allaitement pendant les trois à quatre premiers mois (c'est-à-dire seulement au lait maternel, sans ajout d'eau, de thé ou d'aliments complémentaires).

 

Cela représente une augmentation de 9 % par rapport à l'étude précédente, menée en 2003. Au cours des 5e et 6e mois, les mères ont aussi été plus nombreuses à recourir uniquement à l'allaitement en 2014 (26 %) qu'en 2003 (21 %). L'étude montre également que les aliments complémentaires sont généralement introduits entre le 5e et le 7e mois, ce qui correspond aux recommandations nationales.

 

Le lait maternel contient tous les nutriments dont les nouveaux-nés ont besoin dans les premiers quatre à six mois. Il leur fournit des anticorps et autres substances de défense indispensables. L'allaitement réduit en outre le risque de diverses maladies, chez l'enfant comme chez la mère. Selon le développement individuel du nouveau-né, les aliments complémentaires devraient être ajoutés petit à petit entre le 5e et le 7e mois.

 

Acide folique et vitamine D : recommandations suivies

Selon l'étude, les mères respectent les recommandations relatives à la prise d'acide folique et de vitamine D. Les femmes sont toujours plus nombreuses à prendre de l'acide folique avant et pendant la grossesse ; cette substance contribue au bon développement de l'enfant à naître. Enfin, plus de 80 % des mères interrogées dans le cadre de l'étude ont déclaré donner en plus de la vitamine D à leur enfant. Il est recommandé de donner cette substance à l'enfant pendant les trois premières années.

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires

24.03.2015 - dzu

 
Rect Bottom
 

Sources, symtpômes, options diagnostiques et thérapeutiques

En savoir plus >>

 

La pharmacie spécialisée

Livraison de médicaments à domicile pratique, discrète et à peu de frais

 

Partenaire

 

Sky right 1
Sky right 2
Adserver Footer